Rowling et les Travaillistes : un engagement politique pour l'enfance

Clément Solym - 21.09.2008

Edition - Société - Rwoling - Labour - Travaillistes


La multimillionnaire J.K. Rowling, et accessoirement auteure de la série Harry Potter, vient de faire un don de 1 million £ au parti Travailliste, alors que le mouvement de Gordon Brown était en pleine conférence annuelle.

Un million qui ne se verra presque pas dans la fortune estimée de 560 millions £ de Rowling mais un geste qui révèle tout autant une orientation politique claire, dont elle ne se cache pas.

« Je crois que les pauvres et les familles les plus vulnérables seront mieux pris en charge par le parti Travailliste qu'ils se ne seraient par le mouvement conservateur de Cameron », affirme l'auteure. Et ce qui l'a particulièrement marquée, c'est la priorité de Brown vis-à-vis de l'enfance : sauver autant d'enfants qu'il est possible, et leur offrir une chance. Pour la mère célibataire que fut J.K., ce type de discours ne peut que séduire.

« Le gouvernement travailliste a inversé la tendance ancienne de la pauvreté des enfants, et c'est l'un des mouvements politiques en Europe les plus engagés dans cette lutte. » Alors que d'un autre côté, Cameron ne s'adresse qu'aux couples mariés. Les Conservateurs lui donnent l'impression qu'ils accordent plus de mérite à un couple qui a deux revenus, qui est marié, mais sans enfant, plutôt qu'à une famille monoparentale...

Actuellement endetté à la hauteur de 17,8 millions £, le camp travailliste a beaucoup dépensé pour la campagne de 2005, la plus chère de l'histoire du pays. Rowling est également connue pour être une proche de M. Brown et de son épouse.