Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Rowling se plante en voulant attaquer Trump

Bouder Robin - 01.08.2017

Edition - Société - tweets jk rowling - jk rowling donald trump - trump handicapés


Trump snobe les jeunes handicapés ! C'est en tout cas ce que suggérait une vidéo il y a peu – vidéo prise comme preuve par J.K. Rowling, qui a de nouveau sorti les armes sur les réseaux sociaux. Mais quand on joue avec des armes à double tranchant, il vaut mieux prendre garde à ne pas se couper... La guerre de l'internet qui fait rage entre l'auteure et le président prendrait-elle donc un tournant inattendu ?

 

J. K. Rowling 2010.jpg

Daniel Ogren (CC BY 2.0)

 

 

Ce n'est plus un secret pour personne, troller Donald Trump sur Twitter est devenu le péché mignon de J.K. Rowling. Le moindre des faits et gestes du président des Etats-Unis est littéralement surveillé par l'auteure : un mot de travers et hop ! l'écrivaine s'en est déjà emparée pour écrire une diatribe à l'encontre du Républicain. Sauf que personne n'est à l'abri d'une erreur, et elle vient d'en commettre une des plus embarrassantes...

 

Une vidéo s'est mise à circuler sur le web il y a peu, montrant à la Maison blanche un jeune garçon handicapé snobé par le président Trump qui aurait refusé de lui serrer la main. Ni une ni deux, la maman de Harry Potter s'est indignée de ce comportement sur son compte Twitter : « Je suis stupéfiée et horrifiée de voir que Trump ne veut pas serrer la main d'un petit garçon qui voulait juste toucher le président. »

 

Twitter imagine le titre de la biographie de Trump, et c'est n'importe quoi


Un tweet qui a fait son effet, mais pas forcément pour les bonnes raisons : la mère du jeune Monty a semble-t-il contacté l'auteure afin de rétablir la vérité. J.K. Rowling aurait mal interprété la vidéo, ce qu'elle explique aussitôt dans de nouveaux tweets.

« Plusieurs sources m'ont informée que ma représentation de la chose n'était en aucun cas exacte ou complète. En fait, j'ai laissé parlé ma sensibilité au sujet de l'ignorance dont les personnes handicapées font l'objet, et si cela a pu blesser ce garçon ou sa famille, j'en suis sincèrement désolée. »

 

 
 

Vous l'aurez remarqué, Rowling ne s'est pas excusée auprès de Trump – il ne faut pas pousser non plus. Quant à la suite des événements, rassurez-vous : si l'auteure a perdu une bataille, elle n'a pas perdu la guerre, et l'on peut d'ores et déjà s'attendre à de nouveaux tweets dans les prochains jours...



Via BBC