Royaume-Uni : la promotion de la librairie fait recette

Camille Cornu - 29.10.2015

Edition - Librairies - campagne promotionnelle - books are my bag - librairies indépendantes Royaume-Uni


Au Royaume-Uni, la campagne Books Are My Bag (BAMB pour les intimes) fait la promotion du livre. À l’origine, la création d’un sac est confiée à des designers, en édition limitée. Puis on demande à des célébrités de les porter, et on attend que les gens viennent se procurer le leur en librairie. De nombreux autres événements sont également organisés en librairie à l’occasion. Cette campagne 2015 a été la plus fructueuse depuis le lancement de BAMB, voyant les ventes de livres s’envoler de 30 %. 

 

Les ambassadeurs de Books Are My Bag posent avec le sac emblème de la manifestation (via Books Are My Bag)

 

 

Les sacs de cette année avaient été créés par Grayson Perry, qui avait reçu le prix Turner en 2003 pour ses céramiques abordant le thème du sadomasochisme ou de l’abus sexuel… 4000 de ses sacs ont été proposés à la vente, tandis qu’une autre série de sacs pour enfants était réalisée par l’illustratrice jeunesse Lauren Child. 

 

Cette année, trois ans après la création de la campagne, fut l’édition la plus réussie. Le directeur général de la Booksellers Association, l'association des libraires britanniques, Tim Godfray, a confié à The Bookseller : « Les librairies ont brillé ces dernières semaines, en rappelant aux clients qu’elles offrent des expériences qui ne peuvent être achetées en ligne. Des activités en boutique aux offres exclusives, des rencontres d’auteurs et des partages de lecture, les lecteurs, les auteurs et les éditeurs de tout le pays ont uni leur forces pour célébrer les librairies. Cela se traduit par davantage de ventes et plus de gens qui visitent les librairies, et nous ne pourrions être plus satisfaits. »

 

Durant la période de trois jours allant du 8 au 10 octobre, 60 % des libraires estiment avoir vu leur fréquentation augmenter, dont 63 % reportent avoir eu une augmentation des ventes, autour  de 30 % en moyenne. La manifestation commençait avec le super thursday, qui voyait la sortie de centaines de livres dont la plupart étaient présentés en librairie. Pendant les trois jours suivants, des centaines d’auteurs étaient présents en librairie. Pour la soirée de clôture du samedi, BAMB avait signé un partenariat avec The Busking Project, la plus grande communauté de performers de rue du pays. 

 

Nick Broad, le fondateur du Busking Project, a confié :  « Les librairies et les buskers ont un même but : créer des communautés et une culture du vivre ensemble dans nos centres-ville. Ce sont des alliés naturels, et je suis heureux de pouvoir permettre aux deux de se rejoindre. »

 

Cette nouvelle édition de BAMB semble avoir dépassé la simple manifestation littéraire pour devenir une fête populaire, auquel chacun aura pu prendre part au hasard de ses rencontres avec les performances de rue. Selon Nielsen Bookscan, 3.585.835 livres ont été vendus entre le 4 et le 10 octobre, soit 4,9 % de plus que la même semaine en 2014.

 

(via The Bookseller)