Royaume-Uni : le grossiste de livres Bertram Books en liquidation judiciaire

Antoine Oury - 23.06.2020

Edition - Economie - Bertram Books - liquidation grossiste - grossiste livres royaume uni


L'un des plus importants grossistes du Royaume-Uni, Bertram Books, a été placé en liquidation judiciaire. La majorité des employés du groupe ont d'ores et déjà été licenciés, les effectifs restants se chargeant de mettre fin aux opérations. Une baisse structurelle de l'activité s'est combinée avec les effets de la crise sanitaire du coronavirus pour placer le groupe dans une situation inextricable, selon les autorités.



« Nous confirmons la liquidation de Bertram Trading Limited, grossiste, aux côtés d'Education Umbrella Limited, fournisseur de manuels scolaires imprimés et numériques, et de Dawson Books Limited, fournisseur de bibliothèques universitaires et professionnelles », a indiqué le mandataire judiciaire. Le groupe Bertram, avec les deux filiales citées, entre donc en cessation d'activité.

Parmi les 459 employés de la structure, une majorité a d'ores et déjà été licenciée, avec un faible effectif restant pour assurer la fin des opérations. L'entrepôt du groupe, situé à Norwich, à l'est de l'Angleterre, sera vendu au début du mois de juillet prochain, avec l'équipement logistique et près de 300.000 livres, au cours d'enchères en ligne.

« Les grossistes ont souffert d'un déficit de l'activité dû à des changements dans le modèle de la distribution des ouvrages littéraires, dans un contexte de lecture numérique en hausse. À ces paramètres se sont ajoutées la crise de la Covid-19 et les fermetures de bibliothèques et établissements scolaires, et ces sociétés ne pouvaient plus fonctionner de manière viable », a commenté le mandataire judiciaire.

Kip Bertram, qui a fondé le groupe Bertram en 1968, a contesté les explications du mandataire, assurant que la liquidation n'avait « rien à voir avec les livres numériques ou la Covid : les gens aiment encore tenir et sentir les livres », a-t-il souligné auprès de la BBC, sans pour autant expliquer les raisons de la faillite.
 
Des maisons d'édition, en particulier des petites structures, possédaient des ouvrages en dépôt chez le grossiste et ne sont pas certaines « de pouvoir les récupérer », comme l'indique Sam Jordison, cofondateur de Galley Beggar Press, basée elle aussi à Norwich.

via BBC, Eastern Daily Press

Photographie : via Twitter, Bertram Books


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.