Royaume-Uni : un rapport embellit l'avenir des bibliothèques et reçoit une plainte

Bouder Robin - 05.05.2017

Edition - Bibliothèques - déclin secteur bibliothèques - bibliothèques publiques uk - rapport analyses bibliothèques


La fiducie Carnegie a publié en avril dernier un rapport analysant le futur des bibliothèques publiques au Royaume-Uni. Un rapport jugé « trop optimiste » pour Tim Coates, bibliothécaire militant qui vient de déposer une plainte contre Carnegie.

 

Woodside Public Library - geograph.org.uk - 1101428.jpg

Woodside Public Library - Brian Clift (CC BY-SA 2.0)


 

La fiducie Carnegie semble confiante quant à l'avenir des bibliothèques publiques anglaises... Un peu trop, peut-être. Dans un rapport intitulé « Shining a Light », elle dresse un tableau qui n'augure presque que du bon pour les bibliothécaires. Un point de vue erroné, selon Tim Coates, ex-PDG de Waterstones et WH Smith et bibliothécaire militant, qui s'est empressé de déposer une plainte contre la fiducie, qu'il juge « trop optimiste ».

 

Le rapport ne fait pas mention du manque de fonds dont disposent les bibliothèques, ni des coupes budgétaires qu'elles subissent en continu, et « cache la vérité à propos de ce qu'il se passe réellement ». Tim Coates précise dans une lettre ouverte que les auteurs de « Shining a Light » « ne tirent pas les bonnes conclusions des données recueillies au cours de leurs recherches ». Il souligne en particulier l'absence d'informations à propos du « déclin continu et destructeur de la fréquentation des bibliothèques publiques au Royaume-Uni ».

 

Prêt numérique : le parlement britannique adopte une loi pour rémunérer les auteurs
 

En décembre 2016, une enquête du Chartered Institute of Public Finance and Accountacy révélait que les bibliothèques publiques du Royaume-Uni avaient perdu 25 millions £ et 15 millions de visiteurs à cause d'un manque de subventions. Des chiffres que le rapport ne mentionne pas, selon Tim Coates.

 

Le véritable point noir du rapport est qu'il semble valoriser les innovations mises en place par les bibliothèques plutôt que de mettre l'accent sur le déclin du secteur, leur donnant ainsi une fausse image prospère. Exemple : Carnegie évoque l'utilisation des ordinateurs et de services en ligne par les bibliothèques, sans pointer du doigt que 6 % des bibliothèques en utilisent, contre 15 à 20 % il y a 10 ans.

 

« J'ai déposé cette plainte parce que nous avons reçu énormément de rapports de la Libraries Task Force ou autres, et ils ignorent tous la réelle situation qui se joue pour nos bibliothèques (…) C'est tout le service public des bibliothèques qui est en train de s'écrouler », déclare Tim Coates.

 

2016, année florissante pour le livre au Royaume-Uni
 

La fiducie Carnegie s'est empressée de répondre à l'attaque de Coates : « Nous relayons des preuves très claires provenant de nombreuses sources rapportant la pression subie par les bibliothèques. (…) Notre rapport évoque toutes les fermetures de bibliothèques et les pertes d'emploi dans ce secteur depuis 2010, et les gros titres du communiqué de presse que nous avons relayé sur notre site disent : "Appel à l'action, de nouvelles études montrent une baisse importante dans la fréquentation des bibliothèques" ». S'agirait-il donc d'un simple malentendu ? Carnegie devrait contacter Coates dans les prochains jours afin d'éclaircir l'affaire...

Via The Guardian