Rushdie, Atwood, Gaiman, Gibson en soutien à Occupy Wall Street

Clément Solym - 18.10.2011

Edition - International - Rushdie - Atwood - Gaiman


Qui ne le savait pas altermondialiste, le sacro-saint romancier Slamn Rushdie ? En décidant d'ajouter sa voix à celles de centaines d'autres écrivains, c'est un autre souffle qui est apporté au mouvement Occupy Wall Street.


Mais Rushdie n'est pas le seul à signer la pétition mise en ligne sur OccupyWriters. On y retrouve en effet le nm de Margaret Atwood ou de Noam Chomsky. Rushdie est, pour sa part, venu rendre visite ce dimanche, aux manifestants qui attendaient devant Wall Street.

 

Pour mémoire, le mouvement découle manifestement des soulèvements de population et du vent de contestation qui a soufflé depuis les pays arabes, durant ce printemps, pour se propager directement vers l'Espagne où Los Indignados font régulièrement parler d'eux.

 

 

Depuis début octobre, plusieurs associations d'écrivains avaient rejoint le mouvement de contestation, invitant à occuper le siège du libéralisme et de l'ultraspéculation boursière qu'incarne Wall Street.

 

À ce titre, une bibliothèque de fortune avait été montée, pour proposer aux passants et aux manifestants d'approfondir leur culture sur les principes libéraux. (voir notre actualitté) Signalons à ce titre que Time for Outrage: Indignez-vous, la version anglaise de Hessel, publiée en septembre dernier outre-Atlantique, n'est pas un si grand carton de ventes que cela.

 

Évidemment, on compte aussi dans la liste des signataires un certain Neil Gaiman, homme de tous les combats ou encore William Gibson et bien d'autres. Lancé le 9 octobre, le site souhaite apporter son plein et entier soutien aux revendications des manifestants.

 

Le directeur de la Writers Guild of America East, Lowell Peterson, s'en expliquait : « Nous sommes fiers de nous joindre à la protestation Occupy Wall Street, pour tenir Wall Street et ses sociétés responsables de la crise financière, ainsi que de l'inégalité économique grandissante dans notre pays. »