Russie : les enfants et la littérature jeunesse embellissent le marché du livre

Clément Solym - 07.02.2018

Edition - Economie - Russie enfants lecture - littérature jeunesse Russie - édition Russie marché


Le marché russe a connu une embellie pour 2017, pour la deuxième année consécutive : certes l’an passé, c’est une hausse du prix de vente des livres qui avait conduit à une envolée du chiffre d’affaires. Pour l’an passé, les résultats se maintiennent un peu plus, mais les éditeurs sont confiants : sortie de crise pour le pays.


Read Russia - Frankfurt Buchmesse 2015
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

Oleg Novikov, président de la holding Exmo-AST, annonce que le marché du livre pèse aujourd’hui 92,8 milliards de roubles de résultat, soit 10 % de mieux qu’en 2016. Des estimations qui seront encore à confirmer, mais les grandes lignes sont manifestes. En 2016, le taux de croissance avoisinait les 7 à 8 %. 

 

Ainsi, on sait que le nombre de titres publiés a diminué, avec 114.000 exemplaires, soit 3 % de moins. Dans le découpage des segments, on retrouve 40 % des parutions en littérature, 21 % de littérature jeunesse et 20 % de non-fiction. La fiction pour adulte représente 19 % du secteur. 

 

Comme partout ailleurs, il semble bien que la littérature jeunesse pèse lourd dans la croissance de l’ensemble de l’industrie. Et dans le même temps, les ventes de livres numériques prennent 41 % de croissance, chose inattendue dans le pays. Le recul du piratage semble prendre. Et le livre audio, de la même manière, connaît un véritable essor. 

 

La littérature pourrait désormais être considérée comme un des fondements de la croissance économique pour le pays, assure Oleg Novikov. Sa maison d’édition prévoit d’enregistrer 500 livres audio pour l’année 2018, et l’intérêt croissant pour ce marché, auprès des clients russes, donne véritablement confiance. Lui-même a connu une croissance de 43 % de ses ventes pour l’année passée, un chiffre jamais atteint, assure-t-il.

 

La Librairie du Globe portera la littérature russe à Livre Paris

 

Mais la véritable réjouissance de 2017, c’est le constat que les enfants russes sont de très bons lecteurs. Le classement PIRLS a placé les élèves russes en première place du classement de la maîtrise de la lecture. Les modifications apportées par le système scolaire ont pu conforter cette place, mais la tâche la plus complexe est désormais de pouvoir maintenir ce niveau.

via Kommersant


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.