medias

Saint-Exupéry : la justice intervient entre les héritiers

Victor De Sepausy - 27.03.2014

Edition - Saint-Exupéry - justice - droits


Disparu en 1944 au cours d'une mission aérienne, Antoine de Saint-Exupéry, sans enfant, n'avait pas non plus laissé de testament. Sa femme, Consuelo, avait désigné, lors de sa propre disparition, son secrétaire José Martinez-Fructuoso comme légataire universel.

 

Ce dernier a demandé à la justice de statuer concernant la répartition des profits tirés des œuvres de l'écrivain ainsi que des produits dérivés. En face, on trouve la famille Giraud d'Agay, les petits-neveux de Saint-Exupéry, descendant de sa sœur cadette.

 

La justice a tranché, rapporte l'AFP, et  José Martinez-Fructuoso est bien cotitulaire des droits patrimoniaux d'auteur d'Antoine de Saint Exupéry. L'adaptation du Petit Prince par France 3, qui s'est faite sans l'accord, de M. Martinez-Fructuoso, lui donnera droit à 200 000 € concernant les droits audiovisuels.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.