Saint-Pétersbourg publie un livre controversé sur la démocratie

Julien Helmlinger - 07.02.2013

Edition - International - Saint-Pétersbourg - Controverse - Iouri Mikhaïlov


Le conseil municipal de Saint-Pétersbourg, seconde ville la plus importante du pays, s'apprête à financer la publication d'un livre sur l'histoire de la Russie, rapporte l'Agence France Presse. Un ouvrage signé Iouri Mikhaïlov, qui critique le « régime athée » de la démocratie, et qui provoque la controverse.

 

 

 Creative Commons (CC BY-SA 3.0)

 

 

Le député russe Maxim Reznik, leader du parti d'opposition Iabloko, a confié ce mercredi avoir adressé une lettre de protestation au gouverneur de Saint-Pétersbourg, par laquelle il a dénoncé l'édition de l'ouvrage historique, et demandé une expertise visant à vérifier s'il contient un éventuel contenu extrémiste, ou une falsification historique.

 

Intitulé L'image morale de l'histoire, le livre de l'historien russe Iouri Mikhaïlov « s'inscrit dans le cadre de la coopération avec les institutions religieuses », Telle est la position tenue par un responsable de la mairie contactée par l'AFP.

 

Parmi les propos qui font polémique, l'auteur du livre proclamerait la supériorité des Russes et de la religion orthodoxe par rapport aux autres peuples et religions. En outre, il ferait l'éloge du Tsar Ivan IV de Russie plus connu pour son sobriquet : le Terrible.

 

Dans sa lettre au gouverneur, Maxim Reznik s'est indigné : « Dans son livre, Iouri Mikhaïlov parle des ethnies qui appartiennent à la race blanche et des maçons, ennemis de la Russie qui ont calomnié la monarchie. »