Salman Rushdie : mieux choisir ses sujets pour l'avenir

Clément Solym - 21.04.2008

Edition - Société - Salman - Rushdie - livres


Salman Rushdie parel beaucoup ces derniers temps de The enchantress of Florence et l'auteur multiplie les interventions depuis sa publication le 3 avril dernier en Angleterre et prévu pour le 20 mai aux USA. Récemment, il a même donné quelques précisions sur l'avenir de ses livres.

« J'ai promis à mon fils cadet, qui vient juste de fêter ses 11 ans, que j'écrirai un autre livre pour jeunes lecteurs, parce qu'il a lu Haroun et la mer des histoires, voilà peu de temps et qu'il s'y est beaucoup accroché », explique l'écrivain.

Rushdie a aujourd'hui 60 ans, et a toujours gardé un rythme de publication d'un livre tous les trois à cinq ans. Pour lui, l'âge a permis de mieux peaufiner ses idées et de parvenir à un meilleur choix de sujets. Mais surtout, il supporte mieux les critiques. « Quand vous êtes jeune, vous pouvez effectivement être très affecté par la critique. »

Et ainsi, il a décidé de mieux choisir ses prochains projets. « Mon projet global pour le moment est de rendre ma vie plus simple, explique l'homme contre lequel l'Iran, le Pakistan et d'autres pays musulmans ont déclaré une fatwa, lors de la publication des Versets. Encore une fois, il s'agit du sentiment que l'horloge tourne. On veut alors faire des choses qui nous tiennent à coeur, et actuellement, j'ai principalement à l'esprit ma famille, mon travail et mes amis. »

L'an dernier, il avait également été attaqué par la communauté non musulmane en Grande-Bretagne, après avoir été anobli.