Salman Rushdie s'inquiète pour la liberté d'expression en Inde

Clément Solym - 09.05.2012

Edition - Société - Salman Rushdie - Inde - liberté d'expression


Un retour au pays natal un peu particulier : l'écrivain Salman Rushdie a profité d'une conférence, « La liberté d'écrire » au PEN World Voices Festival of International Literature de New York, pour souligner que l'Inde était devenue « très sensible » aux déclarations et prises de position polémiques, prônant de plus en plus une expression « qui ne fait pas tanguer le navire ».

 

L'auteur des Versets sataniques a exprimé un avis très pessimiste sur le devenir de la liberté d'expression en Inde, notant que « l'atmosphère d'ouverture » datant de l'indépendance du pays était aujourd'hui menacée par « la hausse du sectarisme religieux et par l'attitude larvée des autorités. » 

 

 

Pour appuyer ses dires, Salman Rushdie a cité les cas des ouvrages Such a Long Journey, de Rohinton Mistry, et l'essai Three Hundred Ramayanas, écrit par A.K. Ramanujan, tous deux retirés du corpus des universités indiennes après réclamation par plusieurs organisations politiques et religieuses, qui les jugeaient offensants.

 

Rushdie a également évoqué le peintre MF Husain, « chassé de l'Inde » après avoir présenté des tableaux représentant la déesse Sarawasti dans son plus simple appareil, peintures jugées « pornographiques » par les autorités. « Ce genre de chose arrive de plus en plus souvent en Inde » s'est inquiété Rushdie, qui sait de quoi il parle : une fatwa a été lancée contre lui après la publication des Versets sataniques, jugés irrespectueux vis-à-vis de l'Islam par l'ayatollah Khomeini.


Retrouver les livres de Salman Rushdie, en librairie


« Si le créateur se demande s'il sera toujours libre de demain, alors il ne sera pas libre aujourd'hui. S'il a peur des conséquences de son choix du sujet, ou bien du mode de traitement de celui-ci, alors ses choix ne seront pas entièrement déterminés par son talent, mais au moins en partie par la peur » a terminé l'auteur, qui fera une apparition en Inde pour la promotion de l'adaptation de son livre Les Enfants de Minuit, assurée par la réalisatrice Deepa Mehta.