Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Salman Rushdie très remarqué à New York

Clément Solym - 26.03.2012

Edition - International - Salman Rushdie - New York - scénario


Le Daily Mail n'en revient pas... Salman Rushdie, comme pour se moquer de la fatwa, a été très présent à de nombreux rendez-vous mondains de New York, ces derniers temps.


L'auteur avait décrié il y a quelques jours l'attitude du gouvernement indien, qu'il accuse de ne pas défendre la liberté d'expression (voir notre actualitté). Il multiplie désormais les rendez-vous culturels, les sorties de films et les lectures publiques.

 

 

 

Le New York Times développe ainsi un portrait étonnant de l'auteur vivant depuis des années en exil près de la City. Inauguration d'expositions, avant-premières, dîners, sa présence est très remarquée par les journalistes.

 

Le journal révèle que cette visibilité est très étonnante, citant l'agent littéraire Mort Janklow. « L'époque où l'écrivain était un personnage public est dépassée depuis longtemps. Les écrivains sont devenus plus professionnels. (...) Vous ne voyez pas souvent en public les auteurs les plus prolifiques ». Sociable, et présent sur les réseaux sociaux,  il compte à ce jour 248.484 abonnés sur Twitter. Il rend aujourd'hui hommage à Antonio Tabucchi, auteur italien traducteur de Fernando Pessoa, qui s'est éteint ce week-end (voir notre actualitté).

 

L'auteur a plus de ressources dans sa besace. Car Salman Rushdie aurait également commencé à écrire le scénario d'une série télévisée pour Showtime. Et son roman Les Enfants de Minuit est par ailleurs en voie d'adaptation au cinéma. La réalisatrice du film, Deepa Mehta, attribue cette visibilité, ce besoin de bouger, à un sentiment de liberté. « C'est un homme heureux de se sentir en vie », estime-t-elle.