Salon du livre 2010 : 'Haïti, c'est la culture qui nous sauvera', Dany Laferrière

Clément Solym - 29.03.2010

Edition - Société - Haïti - culture - sauvera


Le Salon du Livre 2010 est solidaire d'Haïti. En témoigne l'initiative prise par le SNE de reverser les recettes du livre le plus vendu sur leur stand à ATD Quart Monde. 4 écrivains ont pu à nouveau s'exprimer au sujet de la situation en Haïti.

Dany Laferrière a rappelé que « c'est la culture qui structure l'être ». Après le séisme du 12 janvier, le regard porté par les médias sur Haïti a changé. Le regard des non-Haïtiens a lui aussi évolué car chacun a pu s'identifier au désastre.

Lyonel Trouillot a déclaré qu'il était en « colère contre la situation particulièrement difficile ». Il a foi en la culture pour organiser la vie. Louis-Philippe Dalembert semble pour sa part tiraillé entre espoir et inquiétude, entre l'idée prometteuse d'un nouveau départ possible et l'isolement d'Haïti. Dany Laferrière a choisi son camp et relève une source d' « énergie jamais vue qui surgit de la terre haïtienne. »

Kettly Mars rappelle que la jeunesse haïtienne a vraiment soif d'apprendre, qu'elle aime beaucoup la lecture, même si l'accès au livre reste difficile. A l'occasion de la parution de « Saison Sauvage », elle a pu s'entretenir avec des professionnels du livre à propos du désamour des Français pour la littérature, une tendance qu'elle ne peut expliquer ni comprendre, tant l'accès au livre lui semble être une chance inestimable.

A quelques jours de la conférence des donateurs qui aura lieu le 31 mars à New York, Louis-Philippe Dalembert espère que la voix d'Haïti sera considérée comme il se doit.

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.