Salon du Livre : Fayard éditeur polyvalent

Clément Solym - 14.03.2009

Edition - Les maisons - fayard - édition - salon


Sur le stand de fayard, nous avons été accueillis par la très volubile Delphine Katranzis qui nous a fait visiter les locaux.

Au fil des allées, elle nous a expliqué un peu la ligne éditoriale de cette maison d'édition. Nous montrant par là, l'importance du fond dédié aux oeuvres historiques, aux biographies ou encore aux documents.

Cela dit Fayard ce n'est pas que cela, c'est aussi une grosse collection de littérature étrangère, il faut savoir que Frayard est le découvreur de Soljestine ou encore de Spinrad. On pourra par ailleurs y retrouver un beau catalogue en littérature française.


Une grande partie est aussi réservée aux livres sur les sciences et les sciences humaines, la spiritualité, mais aussi les problématiques sociales. Enfin, on ne pouvait pas passer à côté de la collection Fayard Noir dévolue aux polars.

Un site réservé à Fayard Noir sera d'ailleurs lancé lors de la nocturne de mardi en présence de quelques-uns des auteurs de ce catalogue. Un ordinateur avec accès à internet sera mis à disposition aux visiteurs qui souhaiteraient découvrir ce tout nouveau site lors de son lancement.


Selon Delphine, chez Fayard on pourra retrouver « Tous les pans du livre adulte avec de grands noms et de grandes plumes ».

Et comme on est toujours méchant, on a mis Delphine à la torture quand on lui a demandé de nous citer quels étaient selon elle, les livres du stand à ne surtout pas rater. Piochant un peu dans toutes les collections, elle s'est malgré tout prêtée au jeu :


Et ce sont Edgar Morin avec Mon chemin, Stephanie Hochet avec Combat de l'amour et de la faim et William Leymergie avec Quand les grands étaient petits qui se retrouvent sur son podium.