Salon du Livre : 'La littérature de l'espace'

Clément Solym - 17.03.2008

Edition - Société - littérature - espace - science


A l’occasion du remaniement de la revue culturelle du CNES (Centre National d'Etudes spaciales) Espace(s), un débat était organisé au Salon du Livre avec les auteurs qui ont contribué au numéro par l’écriture de nouvelles.

Nouvelle mouture pour la magazine Espace(s) :

Comme les années précédentes, l’Observatoire de l’Espace a invité des écrivains contemporains francophones (dix) à écrire une nouvelle sur la thématique de l’Espace, à partir d’un des dix mots de la Semaine de la langue française 2008.

Cette année, il s’agit de Patrick Delperdange, Georges Flipo, David Lespiau, Jérôme Mauche, Jean- Pierre Ostende, Jean-Luc Outers, Eric Pessan, Jean-Bernard Pouy, Emmanuelle Urien et Roger Wallet. Leur récit devait se construire sur le thème du choix du carnet.

Autour de la table, se trouvaient l’animateur, Jacques André, accompagné de Gérard Azoulay (directeur de publication de la revue) et trois des dix auteurs de nouvelles :
  • Jean-Luc Outers (« Palabres sur le temps »),
  • Georges Flipo (« Le gardien de longitude »),
  • Roger Wallet (« Un été 62 »)
Un travail littéraire de l'espace :

Chacun est venu présenter son travail, portant sur la thématique de l’espace avec toujours un mot imposé, choisi dans la liste proposée par la Semaine de la langue française. Une documentation scientifique leur avait été fournie afin d’étoffer leurs connaissances sur l’espace.

Mais en définitive, l’espace conté par les différents auteurs ne se résume pas à une vision scientifique. Ils sont venus nous parler de la relation quotidienne que nous entretenons avec l’espace. Ainsi lorsque nous levons les yeux vers la voute céleste, c'est l'emprise du temps que nous pouvons apprécier. De même, tous nos gestes sont déterminés par le temps. L’espace est ancré sur la terre, dans le concret.

L'ouverture culturelle du CNES : "Espace(s)"

La revue éditée par le CNES a pour but de montrer les différents ancrages de l’espace dans la culture. Cette nouvelle mouture comporte une rubrique « auditorium », avec un cd joint à la revue. Différents artistes, compositeurs ont proposé un enregistrement autour du thème de l’espace.

On retrouve aussi une rubrique intitulée « Connexion ». Elle permet d’ouvrir la réflexion sur l’espace à des professionnels qui évoluent dans le milieu culturel. La revue a ouvert ses pages à un auteur de théâtre (Pierre Menier) mais aussi à un chorégraphe.

Réflexion sur le présent et retour sur le passé :

La revue regroupe des extraits anciens et modernes d’œuvres qui ont partie liée avec l’espace. Ce retour vers le passé permet de redécouvrir des textes souvent méconnus. Le débat s’est conclu par quelques réflexions autour des différences entre science et science fiction. Ainsi, la science fiction serait avant tout la création d’un nouvel ordre des relations humaines, une forme de philosophie de l’histoire.

L’écriture de l’espace, elle, s’ancre dans le scientifique, l’actuel, le concret. Finissons avec une petite citation d’Aristote qui disait : « Donc le temps n’est pas un mouvement mais ce par quoi le mouvement a un nombre ». Je vous laisse réfléchir sur la portée de cette profonde pensée.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.