medias

Salons : une mobilisation de tous pour maintenir la rémunération des auteurs

Clément Solym - 07.04.2020

Edition - Economie - Sofia auteurs événements - financements événements - sofia aides subventions


La Société Française des Intérêts des Auteurs récidive : il importe que les financements des manifestations littéraires soient maintenus. La Sofia, qui apporte son soutien à quelque 300 festivals et programmes chaque année, montre l’exemple. À titre exceptionnel, rappelle-t-elle.

Le Livre sur la Place 2018 à Nancy
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Dans le précédent épisode, La Sofia annonçait en effet que les aides fournies aux festivals, manifestations littéraires et programmes d’éducation artistique et culturelle étaient confirmées. Et ce, bien que les événements soient annulés, ou reportés pour raisons sanitaires. 
 

Les partenaires en renfort


En contrepartie, elle demandait aux organisateurs de préserver la rémunération des auteurs, « dans les conditions initialement prévues ». Un mouvement qu’a suivi le Centre national du livre, « en soulignant qu’une attention particulière serait portée à la rémunération des auteurs qui devaient participer à ces manifestations », relève La Sofia dans son communiqué.

La rémunération maintenue doit apporter une garantie essentielle aux auteurs, amortissant le choc de la crise sanitaire. Mais, pointe La Sofia, elle ne pourra s’effectuer que si « les autres acteurs qui financent ces manifestations s’engagent eux aussi à maintenir leur aide ». 

Et de lister, dans un inventaire à la Prévert : collectivités locales (villes, départements, régions…) et autres organismes publics (notamment ministère de la Culture à travers les DRAC, ministère de l’Éducation nationale, ministère de la Ville…), ainsi que les acteurs privés (fondations, mécénat d’entreprise). 
 

Une implication collective


« Il est essentiel que l’ensemble des financeurs qui ne l’ont déjà fait puissent confirmer au plus vite le maintien de leurs aides pour les festivals, manifestations littéraires ou programmes d’éducation artistique et culturelle annulés », estime La Sofia. Quitte à basculer sur une modification des règles de comptabilité publique, justifiée par la situation globale.

Et plus encore, que ces acteurs « s’attachent particulièrement à ce qu’en contrepartie les auteurs et les autres partenaires affectés puissent être rémunérés ». ActuaLitté avait en effet pointé longuement que la question de la rémunération ne pouvait découler que de la seule volonté des organisateurs d’événements. Et que, dans les circonstances actuelles, « ils s’attachent particulièrement à ce qu’en contrepartie les auteurs et les autres partenaires affectés puissent être rémunérés ».

De quoi permettre « aux porteurs de projet concernés d’honorer leurs engagements dans de bonnes conditions et assurera plus largement la pérennité du tissu de structures et de manifestations dont la densité et la diversité bénéficient aujourd’hui à l’ensemble de la chaîne du livre ». 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.