San Francisco se mobilise pour sauver 2 librairies historiques

Clément Solym - 12.10.2012

Edition - Librairies - San Francisco - Adobe Books - Forest Books


Le propriétaire de l'Adobe Bookshop (aucun rapport avec le fournisseur de logiciels), Andrew McKinley, confiait en août dernier les difficultés auxquelles il faisait face pour payer son loyer. De même, la librairie voisine Forest Books alertait à son tour sur sa situation : heureusement, le milieu artistique de la ville s'est mobilisé pour sauvegarder ces lieux iconiques.

 

Excuses for Skipping playing in front of Adobe Books during Dyke March

Excuse for Skipping en concert devant la librairie (Steve Rhodes, CC BY-NC-SA 2.0)

 

 L'Adobe Bookshop accueillait il est vrai depuis 22 ans des événements en tout genre, du concert à la performance artistique, comme une réorganisation façon nuancier de tous les livres de la librairie (voir la vidéo ci-dessous). C'est donc un quasi-retour des choses qu'incarne la création de l'Adobe Bookshop Collective Working Group : chaque semaine, des volontaires tiennent une réunion afin de préparer des événements ou des collectes de fonds destinés à faire vivre l'institution.

 

Les deux librairies, pourvoyeuses de livres neuf et occasion, restent incertaines quant à leur avenir proche : « Forest Books est contrainte à fermer ses portes ! Après 23 ans au même emplacement, notre cupide bailleur, Mission Housing Development Corporation, a augmenté notre loyer de 300 % ! » affirme haut et fort une affichette placée sur la vitrine.

 

« Il y a eu un malentendu au sujet du terme "embourgeoisement" », souligne le propriétaire de Forest Books, Gregory Wood, moine Zen à ses heures perdues. « Il est souvent utilisé pour décrire tout ce qui est nouveau et sympa. Le problème, c'est quand vous avez des déménagements commerciaux de franchises, qui n'ont pas d'interactions avec la communauté [...]. »

 

Malgré la large mobilisation, le sort des 2 librairies est toujours suspendu d'ici la fin de l'année.