Santé : Une étudiante britannique victime d'une allergie aux livres

Julien Helmlinger - 19.12.2013

Edition - International - Santé - Allergie - Livre


Si l'odeur de vieux livres envoûte plus d'un passionné, au point que Karl Lagerfeld leur a dédié un parfum, un cas de santé peu banal nous apprend que ce petit bonheur olfactif pour certains cacherait également un danger pour d'autres. Kirsty Ashman, une étudiante britannique, en aurait fait les frais. La demoiselle s'est rendue compte que la mythique fragrance lui provoquait le même type de réactions que son allergie au pollen, dangereuses, et si bien qu'elle a dû être tirée en urgence de la bibliothèque universitaire. 

 

 

Facebook

 

 

L'allergie à l'odeur de vieux livre serait potentiellement mortelle. Lorsque les symptômes ont atteint leur apogée, l'étudiante asthmatique a dû être hospitalisée. Le personnel médical a finalement convaincue la jeune femme de 22 ans de renoncer à se rendre à l'université, suivant désormais ses cours par correspondance, et de renoncer en outre à la carrière de professeure d'anglais qu'elle envisageait.

 

Comme la demoiselle l'a confié au Daily News, plus les livres seraient anciens et poussiéreux et davantage sa tolérance serait mise à mal. Un problème d'accessibilité au livre méconnu, qui devrait voir ses risques diminuer en conséquence avec l'usage de livres neufs où en cas de port de masque de filtrage, mais pourrait également profiter de l'essor de l'ebook en milieux scolaires. 

 

La quête du savoir n'est pas toujours une sinécure, reste encore à déterminer si une partie du public ne serait pas allergique aux écrans tactiles.