Sarah Palin l'intellectuelle qui dévore les livres

Clément Solym - 29.10.2008

Edition - Société - sarah - palin - intellectuelle


« Je suis une lectrice vorace, je l'ai toujours été. » C'est ainsi que Sarah Palin se décrit dans une interview récemment accordée à People. Issue d'une famille d'enseignants et de parents pour qui la lecture et toute occasion de s'enrichir étaient « à l'ordre du jour », la colistière de McCain estime que le goût des livres a très tôt était ancré en elle.

Et quand on lui demande ce qu'elle lit, la réponse fait frémir : « vraiment tout et n'importe quoi », parce que résolument, « après mes enfants et le sport, la lecture est mon activité favorite ».

Mais tout de suite, maintenant, que lit-elle ? « Un grand nombre de documents informatifs sur les problématiques qui se posent à nous dans cette campagne. » Oui, effectivement, ce sont de saines lectures.

Et pour son plaisir ? Looming Tower, un livre qui parle du 11 septembre. « Si je me mets à lire quelque chose, la plupart du temps, c'est une chose bénéfique. » La notion de lecture plaisir devient un peu plus ardue.

Très au fait de l'actualité, c'est son côté intellectuelle, Sarah explique qu'elle a toujours dû aller au fond des questions qui se sont posées à elle. On s'interrogera alors sur sa tentative de censure de livres dans la bibliothèque de l'État d'Alaska, et surtout le comportement totalitaire qu'elle a pu adopter en cherchant à renvoyer la bibliothécaire qui tolérait mal que l'on supprime des livres sur lesquels Sarah entretenait des doutes.

Fondés sur sa conception de la lecture ? Non, plus simplement parce qu'ils corrompent la jeunesse. C'est certain, le créationnisme participe bien plus à l'éveil des têtes blondes...