Sarkozy a une vision erronée de l'Afrique selon des chercheurs

Clément Solym - 05.08.2008

Edition - Les maisons - Nicolas - Sarkozy - Dakar


Selon un groupe de cinq chercheurs, Nicolas Sarkozy aurait de l'Afrique « une vision manichéenne, raciale et paternaliste ». Revenant sur le discours de Dakar prononcé par le président, il y a un an, les cinq chercheurs français et africains dénoncent ces « propos littéralement stupéfiants » dans un livre intitulé l'Afrique de Sarkozy, un déni d'Histoire.

Jean-Pierre Chrétien qui a dirigé cet ouvrage, revient sur la phrase « l'homme africain n'est pas assez entré dans l'Histoire » et déclare : « En lisant le discours présidentiel, les chercheurs qui depuis un demi-siècle ont consacré leur vie à travailler sur ce continent se sont demandé à quoi ils avaient servi ». Dans cet ouvrage il explique que « les Africains ont été des acteurs essentiels de leur Histoire ».

Pour Pierre Boilley, « Le mythe de l'Afrique sans Histoire » provient de « la très faible représentation du continent dans l'enseignement en France ». Jean-François Bayart souligne l'« ignorance » de Nicolas Sarkozy en ce qui concerne l'Afrique et pointe du doigt le manquement à la promesse, du président en campagne, d'en finir avec « la Françafrique », alors qu'Ibrahima Thioub met l'accent sur « les clichés et formules à l'emporte-pièce » du discours de Dakar. Enfin, Achille Mbembe de son côté, explique que pour les Occidentaux le continent noir est un « intarissable puits aux fantasmes » et qu'il existe toujours une certaine mentalité coloniale.