Sarrazin déclenche une polémique avec son livre sur les musulmans d'Allemagne

Clément Solym - 31.08.2010

Edition - Société - sarrazin - polémique - immigrants


Un livre, Deutschland Schafft Sich Ab (ou L'Allemagne creuse sa propre tombe), de Thilo Sarrazin, membre du conseil de la Bundesbank (banque centrale Allemande) et du parti social démocrate (SPD), créé la polémique en Allemagne.

Dans ce livre, Thilo Sarrazin, affirme que les immigrants musulmans (essentiellement) ne veulent pas et ne sont pas en mesure de s'intégrer à la société et que leur comportement constitue une menace pour le pays. Selon lui, ils tirent le pays vers le bas et la vitesse à laquelle les musulmanes font des enfants risque de conduire les Allemands à devenir des « étrangers dans leurs propres pays ».

Thilo Sarrazin, réfute les accusations de racisme et prétend vouloir lancer un débat nécessaire. Il a expliqué aussi qu'avec ce livre, il a exprimé sa crainte de voir ses petits-enfants grandir dans un pays où « leurs vies seront rythmées par les appels du muezzin à la prière ». L'ouvrage de Thilo Sarrazin fait déjà partie des bestsellers. Entre autres perles, on trouvera cela : « La proportion de handicapés est présente de manière supérieure à la moyenne supérieure dans les populations turques et kurdes. »


Un livre inacceptable selon Merkel

Évidemment, ce livre a été très vivement critiqué y compris par la chancelière Angela Merkel et son porte-parole, Steffen Seibert. Ce dernier a déclaré que le livre de Sarrazin « nuit clairement à la réputation nationale et internationale de la banque ». Quant à la première, elle a déclaré que les propos de Sarrazin étaient « complètement inacceptables » et « discriminatoires. Ils font preuve de mépris envers des groupes entiers de la société ».

Elle souhaite que la Bundesbank se sépare de Thilo Sarrazin et marque clairement son impatience devant la lenteur d'une prise de décision de la part de la banque. Le président de celle-ci, Axel Weber devrait faire une déclaration à son retour du Wyoming où les chefs de banques centrales du monde se sont réunis.

Le parti social démocrate devrait lui aussi statuer sur la possible éviction de Sarrazin. Le leader du parti, Sigmar Gabriel ayant affirmé qu'il ne voyait pas en quoi avec de tels propos Sarrazin faisait encore parti du SPD.

Un appel à la réflexion selon Kelek

L'auteur de Deutschland Schafft Sich Ab a tout de même reçu quelques soutiens comme celui de l'union chrétienne sociale qui estime que ce débat est bon pour l'Allemagne.

Ou encore celui de la sociologue germano-turc Necla Kelek qui estime que le livre est un appel aux musulmans (dont elle fait partie) à s'interroger sur leur place dans la société allemande et qu'il est impensable d'accuser Sarrazin de racisme.


Crédits photo de Thilo Sarrazin : Wikipédia