Satan dans les écoles, au nom de la liberté et l'égalité de culte

Clémence Chouvelon - 15.04.2015

Edition - International - Satanisme - culte - Etats-Unis


Dans l'Oklahoma aux États-Unis, un groupe satanique a demandé à ce que leur livre soit distribué dans les écoles, au même titre que ceux des autres cultes. Leur demande intervient après qu'une enseignante a distribué la Bible à ses élèves en classe. 

 

 

Bad Day at the Museum for Satan

 Photo d'illustration (Adrian Scottow CC BY-SA 2.0)

 

 

Erica Mackey, professeure à l'école Duncan à Oklahoma, a vu s'abattre sur elle les foudres de la laïcité après avoir distribué la Bible lors d'un de ses cours. À l'annonce de cet évènement, Adam Daniels, le dirigeant du groupe satanique de la ville, a expressément demandé à ce que Ahrimani Enlightenment, un livre délivré aux nouveaux pratiquants de l'église satanique, soit distribué lui aussi dans l'école, dans un souci d'égalité et de liberté de culte « Nous sommes sur le même terrain de jeu ».  

 

David Niose, le directeur du groupe humaniste Appignani Humanist Legal Center, explique que toutes les littératures à caractère religieux devraient avoir le droit d'être diffusées « dans les bonnes circonstances » : « Dans le cas de l'école Duncan, un professeur de primaire a distribué la Bible à ses élèves, alors qu'il est interdit de faire du prosélytisme. »

 

 Ainsi, quel que soit le culte, aucun livre religieux ne devrait circuler dans les salles de classe. « L'école ne relève d'aucune religion, alors les professeurs ne sont pas autorisés à distribuer du matériel religieux à leurs élèves. » Les professeurs de l'école en question ont été sommés par la direction de « ne pas encourager ou décourager les croyances religieuses personnelles » des élèves.

 

En provoquant, avec leurs prises de parole des réactions souvent scandalisées, auprès de la majorité américaine chrétienne et de la presse, l'église satanique ne manque pas de stratégie pour diffuser ses idées. D'après Liam O'Brien de Melville House Books c'est même cet élan de contestation à l'égard de l'idéologie satanique qui contribuerait à maintenir leurs publications papier et un certain succès marketing. 

 

En Floride, un ouvrage de coloriage contenant Necronomicon, Cerbère et autres baphomets à cornes a été distribué dans les écoles en 2014.