Sauramps Alès entre en grève : de la consternation à l'indignation

Nicolas Gary - 07.07.2017

Edition - Librairies - sauramps librairies ales - sauramps furet librairies - Sevestre sauramps appel


Après une journée terrible pour les salariés des librairies Sauramps, une première fermeture de l’établissement Triangle a été décidée ce 7 juillet en après-midi. Mais la situation est devenue critique : non seulement les employés sont divisés, mais surtout un affrontement se trame montant les uns contre les autres.


sauramps ales
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

Un premier communiqué de soutien émanant de la librairie Alès a été envoyé à ActuaLitté, pour annoncer un soutien ferme. « Ce samedi 8 juillet 2017, les salariés de Sauramps en Cévennes seront en grève », explique le message. Pourquoi ? La suite est accablante.

 

Nous nous retrouvons une fois encore ballottés par des décisions de justice. Nous les respectons, mais elles n’ouvrent, à notre sens, que sur un tunnel d’incertitudes, d’impuissance et de conflits, dont nous pensions pourtant voir le bout depuis le 1er juillet 2017, avec la reprise du groupe par le Furet du Nord !

La fermeture de Sauramps Odyssée et les licenciements de trop nombreux collègues restent des drames que nous voulions réparer en retrouvant, avec le fort appui du repreneur désigné, le goût du travail bien fait !
Seule façon de surmonter cette trop longue crise et de redonner à notre enseigne la dignité qu’elle n’aurait jamais dû perdre !

Aujourd’hui nous ne sommes plus en mesure d’assurer le service client de qualité que vous méritez aussi nous protestons !

À tous celles et ceux qui se sont déplacés, et parfois de loin, nous vous présentons nos excuses, mais nous nous battrons pour qu’enfin, les Alésiens et les autres retrouvent une librairie digne de leur indéfectible fidélité !

 

Dans un second temps, c’est un courriel communiqué par le Furet du Nord qui a été envoyé à la rédaction, non moins accablant.

 

Ce matin, le Premier Président de la Cour d’appel de Montpellier a décidé de suspendre l’execution provisoire attachée aux jugements du tribunal de Commerce du 28 juin, qui attribuaient au Furet du Nord les magasins Sauramps de Triangle, Polymômes, Musée Fabre et Alès.

La cour d’appel, saisie par le Cédant, jugera au fond de cette décision le 13 juillet prochain.

Le Furet du Nord est stupéfait de cette décision, qui bloque la reprise et la relance des magasins Sauramps, dont il avait pris la responsabilité le 1er juillet dernier.‎

Les équipes Sauramps et Furet du Nord s’étant immédiatement mises au travail pour mettre en place le projet de reprise : accompagnement des équipes, relance commerciale, passation des commandes pour assurer la rentrée et la livraison des livres scolaires pour la région…

Tout cela est maintenant suspendu, en l’attente de l’arrêt de la Cour d’appel, sous la responsabilité de l’administrateur judiciaire qui reprend ce jour la gestion du dossier.

Nos équipes restent solidaires des équipes Sauramps engagées dans cette relance, qui subissent par cette suspension, une situation humainement dramatique.

Convaincus de la pertinence de notre projet de reprise de l’enseigne Sauramps, nous serons présents le 13 juillet pour plaider notre dossier, retenu le 28 juin par le tribunal de commerce.

 


À cette heure, le devenir des salariés est incertain, alors que l’appel lancé par l’ex-PDG, Jean-Marie Sevestre est devenu suspensif. Le Furet se voit donc mis sur la touche, en attendant que la cour d’appel ne rende son verdict, le 13 juillet. « Évidemment que nous souhaiterions de sauver Odyssee et les emplois. Mais nous passons tellement d’une situation dramatique à une autre encore plus désastreuse... », commente une proche du dossier.