medias

Sauramps : Odyssée “n’a en rien aggravé” la situation de Triangle

Nicolas Gary - 08.03.2017

Edition - Librairies - librairie Sauramps Odyssée - chiffre affaires librairie - Montpellier librairies Sauramps


Ce 8 mars, les salariés des librairies Sauramps ont rendez-vous avec la direction. Après le rejet de l’offre du repreneur par le tribunal de commerce de Montpellier, l’établissement Odyssée a été largement pointé du doigt. Quelques rectifications s’imposent donc.

 

 

 

Parmi les développements à venir, pour l’ensemble du groupe Sauramps, avait été évoqué le « sacrifice de la librairie Odyssée ». Cette dernière, située dans le centre commercial Odysseum, quartier de la ville situé de l’autre côté du Lez. Cette hypothèse doit encore être confirmée, juridiquement rien n’assure qu’il soit encore possible de scinder la structure – qui compte deux autres établissements, Triangle, l’historique, sise non loin de place de la Comédie et Ales.

 

« Certes, le loyer d’Odysseum est très important, très élevé, mais il est commercialement difficile d’affirmer que c’est cet établissement qui a impacté Le Triangle », nous précise-t-on.

 

Or, dans un entretien accordé à ActuaLitté, Christian Thorel de la librairie Ombres blanches (Toulouse), soulignait que le lieu avait été créé « sous la pression excessive des élus » montpelliérains. Et d’ajouter : « En outre, Le Triangle se trouvait dans une bonne santé – même si affectée par l’ouverture d’Odyssée. »

 

Le CA de Triangle en chute, bien avant l'ouverture d'Odyssée

 

L’analyse n’est pas tout à fait juste, a-t-on pu constater. « On ne peut pas dire que Triangle a perdu des clients du fait de la construction d’Odyssée : depuis mai 2008, Le Triangle perdait déjà de l’argent, et cela n’a pas cessé. »

 

Dans les faits, Le Triangle perd même de l’argent depuis 2004. « En mai 2007, le chiffre d’affaires progresse pendant un an grâce à un réaménagement de la librairie. En 2008, c’est à nouveau la chute libre – et ce, avant l’ouverture d’Odyssée », observe-t-on.

 

Inaugurée en septembre 2009, la librairie Odyssée n’a occasionné aucun décrochage spécifique dans la diminution du chiffre d’affaires de Triangle. Et vérifiant les comptes, on peut même constater qu’entre 2015 et 2016, la perte de chiffre d’affaires est plus importante sur l’établissement Triangle que sur celui d’Odyssée – 15,97 millions € contre 15,21 millions €, pour le premier, contre 7,99 millions € à 7,56 millions € pour le second.

 

Si Triangle affiche un résultat positif de 10.000 €, contre 45.000 € de pertes en 2015, Odyssée, est passé de 105.000 € de pertes à 171.000 € sur l’analyse de la même période. Il faut en effet souligner que Le Triangle est tributaire des marchés publics. « Les ventes opérées sont incluses dans le chiffre d’affaires, contrairement à l’établissement Odyssée. D’autre part, l’ouverture du magasin Cultura, en 2015, a pour le coup vraiment capté une partie de la clientèle d’Odyssée. Nous touchons la même cible. »

 

Et de poursuivre : « Dans tous les cas, la perte de clients sur Le Triangle était constatée par ailleurs : Odyssée n’a en rien aggravé la situation. Il faudrait plutôt regarder du côté des choix opérés par la direction de Triangle pour trouver les bonnes explications. » 

 

Pas de précisions pour l’heure sur l’avenir

 

Dans un communiqué de presse, Jean-Marie Sevestre est finalement intervenu. Il précise qu’il n’y aura ni interview ni conférence de presse pour apporter des précisions. « Nous vous confirmons que le dernier candidat à la reprise du groupe Sauramps n’a pas pu apporter les éléments nécessaires à la concrétisation de son projet.

 

Devant les difficultés financières que rencontre le groupe aujourd’hui, les actionnaires ont décidé de présenter une demande de redressement, en ayant toujours pour objectif la cession de l’entreprise dans les meilleures conditions et les meilleurs délais.

 

Nous souhaitons que Sauramps retrouve rapidement le rayonnement régional et national qui en a fait une des toutes premières librairies indépendantes françaises. »