Sauramps : trois offres de reprises pour les librairies, et beaucoup d'inquiétude

Nicolas Gary - 06.06.2017

Edition - Librairies - librairies sauramps montpellier - sauramps redressement judiciaire - offres reprises sauramps


Ce 6 juin marquait une date particulière pour le devenir des librairies Sauramps : les offres des repreneurs, dans le cadre du redressement judiciaire, pouvaient être présentées jusqu’à midi. Au terme de la journée et de l’examen des propositions reçues, seuls trois candidats se sont présentés. Et les salariés attendent encore les détails...


Librairie Sauramps de Montpellier
Sauramps Triangle - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Le détail des offres ne sera connu véritablement que demain matin. « L’absence d’informations inquiète le personnel, mais nous avons appris à nous montrer patients, depuis un an de procédures diverses », nous expliquait-on, voilà encore quelques heures.

 

Et finalement, le couperet tombe : « La journée a été particulièrement longue… », commente un proche du dossier. Au final, ce sont trois offres de reprises qui ont été déposées, toutes très distinctes les unes des autres. 

 

Selon les informations d’ActuaLitté, une première offre formulée concerne la librairie d’Alès — située dans le Gard. Elle émanerait vraisemblablement d’un libraire indépendant, propriétaire d’un établissement à Rodez. Il s'agit en l'ioccurrence de Benoît Bougerol, qui figurait parmi les repreneurs les plus sérieux, avant que l'entreprise n'entre en redressement judiciaire. 

 

La deuxième, elle, englobe un autre périmètre :  l’établissement phare de Montpellier — Triangle —, ainsi que celui d’Alès. « Il semblerait que ce soit le projet de Furet du Nord qui n’avait pas dissimulé son intérêt pour l’établissement symbolique de Sauramps », estime un observateur.

 

La troisième offre envisagerait de reprendre la totalité des établissements de Sauramps — incluant Odyssée, située dans la zone commerciale. Bien que la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, ait considéré que la disparition de Sauramps ne soit pas possible, c’est un cas de figure assez particulier qui se dessine. 
 

Librairie Sauramps
Sauramps Odyssée - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

En effet, selon nos informations, il se pourrait tout à fait que cette dernière offre puisse émaner de François Fontes, notable de Montpellier. « Tout cela est encore confus, et l’on redoute que cette hypothèse se vérifie », souligne-t-on.  [NdR, nous avons pu obtenir confirmation de cette information, tout en devant préciser qu'il ne s'agit pas d'une offre portée à titre personnel de la part de M. Fontes]

 

Il faudra attendre demain pour avoir le détail des propositions avancées par les candidats. Mais une chose demeure, chez les salariés de Sauramps, une colère clairement dirigée contre Matthieu de Montchalin, qui s’était présenté comme repreneur, avant que le redressement judiciaire n’intervienne. 

 

Ce dernier avait affirmé dans un entretien qu’il lui manquait un million d’euros pour assurer la reprise des librairies, sans pour autant avoir démontré qu’il disposait des sommes nécessaires pour se positionner réellement. « Nous avons vécu une situation horrible, éprouvante, dont nous n’aurions pas eu à subir les conséquences aujourd’hui, s’il n'avait pas fait croire que son offre était viable. Et qu’il n’avait pas obtenu l’accord du PDG. À ce jour, ce qui arrive à Sauramps est en partie sa faute. »
 

Montchalin et Sauramps : le coup de bluff démasqué

 

Il faut en effet considérer que le président du Syndicat de la Librairie Française aura « favorisé le marasme que nous vivons actuellement. Peu d’entre nous sont prêts à l’oublier », confirment des salariés.