Sauvé des flammes, puis oublié depuis 270 ans dans un coffre

Clément Solym - 08.05.2012

Edition - Bibliothèques - Charleston - bibliothèque - incendie


Ce n'est pas vraiment l'oeuvre de fiction rêvée pour s'enfermer la nuit sous sa couette avant de sombrer dans le sommeil. En fait, c'est un ouvrage politique, Dissertation Upon Parties by Henry St. John Lord Bolingbroke, qui fut publié en 1743, et que John Mackenzie, diplomate de l'époque, offrit avec quelque 800 autres livres à l'université de Charleston...

 

Mais voilà, ce petit livre est un rescapé, qui avait été oublié durant toutes ces années dans le coffre de l'ancienne bibliothèque de la ville. En 1778, un incendie avait ravagé la bib, et seuls 77 titres de la collection Mackenzie avaient été préservés des flammes. Et ce 78e avait été littéralement enfermé, et préservé... au point que plus personne ne se souvienne de son existence.

 

En outre, plusieurs déplacements de la collection sont intervenus au fil du temps, durant la guerre de Sécession, par exemple, ou à l'occasion de la Première Guerre mondiale. Toujours avec dans l'intention de protéger ces textes, dont on ne saurait douter de la portée historique de nos jours. 

 

L'intérêt pratique, lui, est plutôt délicat à estimer...

 

Une cérémonie s'est déroulée jeudi dernier pour rendre à l'établissement son livre, rapporte l'AP, et avec lui, d'autres documents ont été découverts. Ainsi, une lettre de John Marshall, juge de la Cour suprême des États-Unis, en Caroline du Sud, rédigée le jour où Thomas Jefferson a été assermenté et devint président du pays.

 

Cependant, vu l'état du livre, la cérémonie de restitution ne sera que toute factive, puisque l'établissement ne pourra pas conserver l'ouvrage.