Sauvées, les éditions de La Différence reviennent, avec Orphée, des Enfers

Nicolas Gary - 19.02.2019

Edition - Les maisons - éditions Différence procédure - procédure liquidation judiciare - Différence collection Orphée


Après deux années « d’une longue procédure », indique Claude Mineraud, les éditions de la Différence renaissent. Placées en liquidation judiciaire en juin 2017, la maison, célèbre notamment pour sa collection de poésie Orphée, revient de loin, une toute nouvelle lyre en main.



Avec la perspective d’une équipe resserrée, et d’un changement de braquet, explique, avec le sourire, le président de la société : « On va essayer, en pleine conscience de la difficulté que cela représente », poursuit Claude Mineraud.
 

Remonter des Enfers, une vieille coutume


Ce dernier avait repris la société en 2011, avec une restructuration complète, qui n’aura pas abouti. « En amont de la procédure, certains bons esprits nous avaient promis que les charognards ne seraient jamais bien loin. Finalement, la mandataire judiciaire autant que l’expert en propriété intellectuelle et le commissaire-priseur nous ont apporté une aide décisive. » Le tribunal avait initialement refusé le plan de redressement qu'il avait présenté en 2017 : « Il a fallu travailler dur, vingt mois durant, pour sortir de la liquidation. »

Le tribunal de commerce a prononcé ce 12 février la clôture de la procédure, et la maison n’attend plus que la publication au BODAC pour se relancer. Cependant, des négociations sont déjà en cours pour signer avec un diffuseur-distributeur – les premières parutions étant envisagées pour le début du deuxième quadrimestre. 

Son redressement, la maison le doit également à la vente aux enchères intervenues en mars 2018 : des estampes et œuvres uniques de Niki de Saint-Phalle, Jean Dubuffet ou encore Miquel Barcelo furent proposées – pour plus de 400.000 € en valeur brute. Ce lien historique entre les artistes et la maison sera préservé, insiste Claude Mineraud : travailler autour du livre d’art, et des œuvres elles-mêmes fait partie des perspectives, « mais surtout en abordant le marché international ».
 

Un fonds, des textes et des projet


L’éditeur ne se lance pas les mains vides : « Nous avons un catalogue de 2000 ouvrages, parus au cours des 42 années de vie de La Différence. Les deux tiers d’entre eux sont encore parfaitement vivants et pourraient, pour certains, justifier une remise en vente », note Claude Mineraud. Et il reste des stocks. 

« L'ensemble des oeuvres de la maison, encore disponibles, nous permet de structurer ce retour », indique Noé Tir, engagé pour reprendre les rênes de l’éditorial et des relations presse. « Mais nous avons surtout un projet fort, en renouant avec le nom même de la maison : La Différence. Faire des ouvrages différents. » Et Claude Mineraud d'ajouter « qui sauront interpeller les lecteurs ». Affirmer une identité redécouverte, et mieux exploitée, en somme. 

Et à ce titre, la maison ne s’imposera aucune limite éditoriale : roman, essais, poésie – ou pourquoi pas des livres de cuisine ? « Nous chercherons des ouvrages en français, des traductions, avec à l’esprit de publier et créer un catalogue vivant. Notre ligne éditoriale sera celle d’un dynamisme, en prolongement du catalogue de la maison. »

D’ores et déjà, un premier projet attend : celui de deux anthologies puisant dans les textes d’Orphée – la collection compte 250 ouvrages. Elle avait été relancée en juin 2012, avec la parution de cinq dont l'un signé Adonis. « Nous avons opté pour deux approches thématiques, celle du vin et de l’érotisme, avec l’idée de créer avant tout de beaux objets. »

En outre, on s’amuse de ce qu’un des ouvrages, paru en janvier 2017, a aujourd’hui une actualité toute particulière. Dernièrement, vient de se dérouler en février le procès de Monseigneur Philippe Barbarin, accusé d'avoir dissimulé des actes de pédophilie de prêtres de son ministère. Ce sujet était au cœur du roman de Bernard Duvert – alias Père Marie-Bernard, dans l’exercice de ses fonctions.

Le calice des secrets est une fiction qui décrit les pratiques pédophiles dans l’église : son auteur, se délcare ouvertement lui-même homosexuel, avait été privé de ministère paroissial. « Le sujet de la pédophilie, je l’ai observé dans l’Église, de très près », assurait-il en février 2017 à la Dépêche du Midi.
 

Renouer avec les lecteurs


Pour le moment, les livres numériques ne seront pas une priorité. « Tout dans le fonds – et nous n'en reprendrons pas la totalité – n’est pas toujours adapté au format de l’ebook et ce qui se vend principalement en numérique. Et puis, nous avons à cœur de produire de beaux objets – notamment en changeant le papier que nous utilisions pour les couvertures », souligne Noé Tir.

Dans cette même approche, la maison entend prendre part à plus d’événements, et en créer. « Nous chercherons à établir ce lien privilégié entre les lecteurs et les œuvres : en tant qu’éditeurs, nous devons plonger dans le réel, pas s’en abriter », précise Noé Tir. « Ces rencontres ne seront pas nécessairement promotionnelles ni pour des sorties de livres : inviter des auteurs à discuter, dans des lieux de vie, c’est aussi le rôle qui nous incombe. »

Et de noter, avec humour : « Nous avons également une cuisine dans les bureaux. On peut imaginer des rendez-vous gourmands, autour d’une table. » Des événements, des célébrations, des livres qui promettent de stimuler l'esprit : autant d'atouts pour marquer sa Différence. Claude Mineraud assure qu'il sait pouvoir compter « sur tous les amis de cette maison pour nous permettre d'affronter ce difficile pari ».


Commentaires
Quel bonheur de revoir les éditions de la Différence sur le marché avec leur belle production, les surprises intellectuelles et surtout les découvertes de qualité et alternatives. Vous nous manquez c'est vrai et sincère. Bienvenue (re). Ap
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.