Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

SCOR prend une participation majoritaire dans les PUF

Cécile Mazin - 10.04.2014

Edition - Les maisons - presses universitaires de France - SCOR - rentabilité


Lors de l'assemblée générale du 10 avril, les actionnaires des Presses Universitaires de France ont adopté à une large majorité les résolutions « soutenues par le conseil de surveillance et par le directoire ». Ainsi, la société SCOR SE, prendra une participation majoritaire au capital de la société, par le biais d'une augmentation dudit capital. De même la gouvernance de la maison passera du régime implicant Directoire et Conseil de surveillance, à un Conseil d'administration, avec dissociation des fonctions de Président du Conseil et de Directeur général.

 

 

ticket de caisse de la librairie des PUF

BiblioMab, CC BY SA 2.0

 

 

Dans cette continuité, un nouveau conseil d'administration a été nommé, avec les membres suivants : 

 

Jean-Claude Seys, président

Dominique Lecourt, président d'honneur

André Comte-Sponville

Alain Flammarion

Philippe Trainar

François de Varenne

 

Dans la foulée, le CA a décidé de nommer Frédéric Mériot au poste de directeur général des PUF, à compter du 28 avril. 

 

Frédéric Mériot, cinquante ans, diplômé HEC, a démarré sa carrière chez Bain & Co. Il est nommé en 1994 Directeur général adjoint, stratégie et développement, des Laboratoires Expanscience (dont il demeure administrateur). En 1999, il rejoint Hachette Livre (Lagardère Publishing) comme Directeur du développement, pour y animer la politique de croissance externe, notamment en France, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, puis en Chine. En 2007, il devient Directeur général de CPI France, premier imprimeur de livres monochromes, où il introduit les nouvelles technologies numériques. Depuis 2011, il accompagnait la direction des opérations du groupe Editis sur la définition et la mise en œuvre des projets d'optimisation et d'innovation sur la chaîne du livre.

 

« L'investissement de SCOR dans les PUF permet de renforcer la structure financière de la société et d'oeuvrer au rétablissement de sa rentabilité dans un contexte de transformation profonde du secteur de l'édition, portée par la numérisation et le changement des pratiques de lecture. Il permet de garantir la pérennité de l'entreprise et son indépendance », assure l'éditeur.

 

La société SCOR est le cinquième réassureur mondial avec un volume de prime supérieur à 10 milliards €.