Scribd.com devient vénal : les archives gratuites sont payantes

Clément Solym - 02.09.2010

Edition - Justice - payer - gratuit - scribd


Que se passe-t-il avec le YouTube du livre ? Un auteur vient de découvrir que ses livres étaient vendus aux chalands passant sur le site, en passant par un biais assez fumeux... Les pubs Google subventionnent en partie le site, mais la chose n'était manifestement pas suffisante.

Un comportement moche, souligne Paperback Writer, qui a découvert le pot aux roses, par l'intermédiaire d'un lecteur.

En effet, par un système d'accès payant aux archives, les lecteurs intéressés par les textes doivent finalement payer pour accéder aux oeuvres... gratuitement mises à disposition. Et pour contrer ce procédé, il faut que l'ayant droit des textes les retire tous les uns après les autres, manuellement. La procédure est décrite sur cette page du site.


Un temps assez long à investir pour y parvenir, alors que pendant ce temps, Scribd continue de gagner de l'argent en rendant les archives payantes, quand bien même le texte était gratuitement consultable. Une situation « particulièrement ironique » souligne-t-il, d'autant plus que l'écrivain qui passe par Scribd ne peut alors plus du tout s'en sortir.

Où quand la cupidité l'emporte sur tout le reste

Quelle solution pour les internautes ? Notre auteur n'en voit qu'une : ne pas payer. Et le consulter directement, il fera alors parvenir les livres désirés par email, gratuitement.

Sa dernière décision est de supprimer l'intégralité des 30 livres qu'il a placés dans Scribd et va les transférer ailleurs. Triste solution...

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.