Sean Doolittle, champion de baseball et défenseur des librairies indépendantes

Nicolas Gary - 30.05.2019

Edition - International - Sean Doolittle - baseball lecture - librairie indépendante


Sportif de très haut niveau, et lecteur compulsif, au point d’en devenir un porte-parole national de la lecture... Sean Doolittle joue au baseball, chez les Washington Nationals. Il aurait tout autant l’habitude de réceptionner des livres que de lancer des balles. Son appétit de lectures a impressionné toute l’équipe et les librairies indépendantes américaines en ont fait leur champion.

Sean Doolittle
Sean Doolittle - Ian D'Andrea, VV BY SA 2.0


Ce n’est pas tant qu’un sportif puisse apprécier les livres — à plusieurs reprises, des athlètes américains ont fait la une des médias pour leur passion pour la lecture. Le basketteur Kobe Bryant s’était par exemple déclaré fan absolu d’Harry Potter. Mais les liens entre les deux univers restent fragiles : on se souviendra qu’un joueur de football américain avait risqué le renvoi de son équipe, à cause de livres…
 

Défendre les commerces du livre indépendants


Dans le cas de Sean Doolittle, c’est autant son goût pour la lecture qui est souligné dans un article du Wall Street Journal, que ses prises de positions en faveur de la librairie indépendante. En effet, le lanceur s’était fait un devoir, au cours de chaque déplacement de son équipe dans les différentes villes américaines, d’aller étancher sa soif de pages dans des librairies locales.

Pour exemple, avant un match à New York contre les Mets, voilà une dizaine de jours, Doolittle et son épouse Eireann Dolan se sont rendus dans le West Village de Manhattan, pour découvrir la librairie Three Lives & Company. Même spectacle lors d’un séjour à Los Angeles au début du mois de mai, où il avait découvert Vroman, à Pasadena. Et à Denver, il était passé chez Tattered Cover Mutiny Information Cafe.

Tout ça pour acheter des livres, et favoriser les commerces locaux. Et régulièrement, le voici qui publie sur son compte Twitter ses découvertes librairiennes : 
 


L’origine de cette mission vient de ce qu’en début de saison, il n’avait pas trouvé de librairie près des installations de l’équipe, situées sur West Palm Beach. Contraint de se rendre dans un Barnes & Noble pour faire ses emplettes, Dolittle s’est donc lancé un défi et a promis de s’y tenir : partager sur son Twitter, au cours de chacun des arrêts de l’équipe, les photos des librairies où il se rendrait. 

De quoi lui permettre d’utiliser son nom et son renom d’athlète pour une cause « qui est importante à mes yeux », indique-t-il. Les librairies, poursuit-il, « sont des lieux importants au sein des communautés », et ont besoin d’être encouragées. « Je veux soutenir les entreprises locales. Je veux apporter mon soutien à ces lieux actifs sur leur territoire, qui tentent d’être des espaces de partage et inclusifs pour les usagers. »  

Au cours du mois, Doo de son surnom, avait fait marrer la presse américaine : alors que le dernier épisode de Game of Thrones était diffusé sur HBO, le joueur grand fan de la série et de George RR Martin avait annoncé qu’il regrettait de n’avoir pas pu la voir en direct. Et qu’il avait fait des pieds et des mains pour éviter les spoilers… 

Notons que Doolittle s’est également distingué pour son militantisme et son engagement pour les questions relatives aux LGBTQ ainsi qu’aux anciens combattants. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.