Season to Taste : Comment cuisiner votre conjoint devenu encombrant

Julien Helmlinger - 03.01.2014

Edition - International - Season to Taste - Natalie Young - Fifty Shades of Grey


Pour ceux qui auraient digéré les trois volumes de la saga d'E.L James, et seraient restés sur leur faim, le dernier titre publié par l'écrivaine Natalie Young, en décembre, se voit d'ores et déjà coller l'étiquette marketing de « prochain Fifty Shades of Grey ». D'après le synopsis, Season to Taste pourrait bien être un épilogue du best-seller. L'histoire pleine d'humour noir d'un couple qui, une fois la passion diluée en vient à la rupture. Mais plutôt que de la consommer au tribunal accompagnée d'avocats, madame préfère démembrer son homme pour le conserver au congélateur afin de se le cuisiner ensuite à toutes les sauces...

 

 

 

 

 

Les divorces à complications, l'auteure Natalie Young en a fait l'expérience et c'est pourquoi elle en est venue à imaginer son conte macabre, emprunt de cannibalisme et de recettes culinaires, dans lequel une certaine Lizzie avale le morceau de la séparation d'une tout autre manière. L'écrivaine décrit elle-même son livre comme quelque chose de « tout à fait dégoûtant », mais en précisant que « c'est un peu comme du Waitrose, beaucoup d'huile d'olive et de sel ». Son roman est d'ores et déjà annoncé comme faisant partie des futurs best-sellers de l'année 2014 qui démarre.

 

Un roman qui s'assimile au registre de la chick lit, comme le veut l'étiquette marketing, mais finalement plus noire que Grey. Au menu : du thriller psychologique tout spécialement dédié à un lectorat féminin, qui se situe dans la sphère domestique du couple, mais sans ces ingrédients habituels que constituent les fins heureuses, rouge à lèvre rose et autres robes à paillettes, en revanche à renfort de protagonistes aux âmes torturées et sombres rebondissements.

 

Cette nouvelle niche, la chick noire, semble faire des petits et pourrait bien devenir un nouveau phénomène littéraire. Un mélange entre ces éléments rassurants de prime abord, que l'on retrouve dans le registre de la chick lit, comme la vie de couple et les histoires passionnelles, pour un récit qui finit par déraper en jouant sur la face cachée des choses et des personnes. Celles-ci en venant parfois à nous livrer d'inquiétants secrets, comme dans la réalité. Finalement, le prince charmant n'est rarement aussi charmant qu'il n'y parait lorsque l'on gratte un peu, et l'ennemi intérieur menace lui aussi de s'en mêler...