Séduire de nouveaux lecteurs : le pari des libraires

Auteur invité - 15.11.2019

Edition - Librairies - libraires lecteurs clients - commerce livre France - lecteurs librairies


Parmi les 25 000 points de vente du livre en France, « les librairies indépendantes représentent plus de 40 % de l’ensemble des ventes de livres au détail (et 43,7 % selon GFK) ». Mais aujourd’hui, le libraire fait face à de nombreux défis, parmi lesquels le phénomène de l’achat en ligne sur des sites comme Amazon. Dans ce contexte, comment les librairies attirent-elles une nouvelle clientèle ? 



 

Un lieu qui s’adapte aux nouveaux défis 


Malgré la fin annoncée par certains des librairies face à la concurrence d’Amazon, de nombreux projets ambitieux voient le jour, tels que la librairie Ici, située dans le IIe arrondissement de Paris. Grâce à sa superficie de 500 m2, Ici fait partie des librairies indépendantes les plus grandes de la capitale. Fondée par deux femmes — Delphine Bouétard et Anne-Laure Vial — la librairie a ouvert ses portes le 26 octobre 2018.

Conçue afin d’être un lieu convivial et de sociabilité, un café a été installé au cœur de la librairie, et un espace a été dédié aux rencontres. Ce projet audacieux a séduit les Parisiens, qui y voient « une façon de soutenir un commerce indépendant plutôt que des enseignes comme Amazon ou la Fnac »  Certaines librairies plus anciennes modifient leurs espaces afin de s’adapter à leurs nouvelles activités.

À Bordeaux, Mollat, première librairie indépendante de France, a ouvert la « Station Ausone » le 16 septembre 2016. Située à quelques mètres de la librairie, cette salle permet d’accueillir 300 personnes et « est équipée du matériel le plus moderne pour sonoriser et filmer les conférences », selon France Bleu Gironde
 

La librairie, un espace de rencontres 


La librairie est un lieu privilégié de conseils et de partage entre les libraires et les clients. La proximité avec les potentiels clients est un véritable atout pour les librairies : la dimension physique permet un contact direct avec les lecteurs. Depuis quelques années, les librairies ont ainsi développé leurs activités au sein de leur lieu de ventes, au moyen de rencontres. Celles-ci sont le plus souvent organisées avec des auteurs, mais peuvent l’être également avec des éditeurs, et peuvent prendre diverses formes : séance de dédicaces, débat, lancement d’un titre, atelier, lecture... 

La plupart des libraires ont alors misé, parfois dès leur ouverture, sur l’instauration de rencontres régulières. Pour exemple, la librairie Ici, organise le samedi matin des ateliers et lectures pour les plus jeunes lecteurs, ainsi que de nombreuses animations tout au long de la semaine. Depuis l’automne 2019, les libraires ont également mis en place un bookclub pour les ados de plus de 12 ans, au cours duquel ils pourront « parler lectures avec d’autres ados lecteurs, partager ses coups de cœur, y faire des découvertes ».
 

Des projets qui font leurs preuves 


Selon une étude de Babelio réalisée en 2019, « 82 % des femmes, et 72 % des hommes apprécient de rencontrer les auteurs de leurs lectures ». Le pari ambitieux pris par ces librairies semble fonctionner : ces nouvelles activités plaisent aux lecteurs, qui sont alors prêts à soutenir d’autres projets de librairies. C’est le cas de La Zone du Dehors, une librairie bordelaise, a également fait appel à ses clients pour réaménager le lieu de vente. L’objectif ? Une ludothèque, en plus de la librairie généraliste et du café. 
 

Dossier - L'attractivité des librairies, malgré Amazon ou Netflix


Commentaires
On dirait l'auto-éloge funèbre d'un tricot qui se détricote et qui voudrait se faire acheter en activant le sentiment de pitié. La littérature est vivante, le livre est mort, point barre, passons à autre chose.
ok boomer
La littérature n'a pas encore besoin d'éloge funèbre. Je suis professeur documentaliste et je constate que les jeunes lisent de plus en plus ! A bon entendeur
Ben super si la littérature est en pleine forme, mais pourquoi diable les librairies se plaignent-ils alors d'être désertées et les éditeurs de ne pas vendre de livres ? Mystère et boule de geum.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.