Sélection de romans pour passer un week-end en bonne compagnie

Fnac - 18.03.2016

Edition - Société - sélection livres - week end lectures


Le printemps arrive… Le temps faseille, toute voile dehors, prenons le temps de respirer. À travers les paysages, dans la cime des horizons, la poésie des saisons reprend de son entrain. Et toi au désespoir, des soirs sans cheminée, sans feu pour réchauffer, prends cette sélection, comme ton nouveau soleil, et retrouve sur Fnac.com des livres plein de merveilles… (et -5 % sur l’achat de tous tes livres retirés en magasin)
 


Caryl Ferey, Condor

 

Condor, C’est l’histoire d’une enquête qui commence dans les bas-fonds de Santiago, submergé par la pauvreté et la drogue, pour s’achever dans le désert minéral d’Atacama… Condor, c’est une plongée dans l’histoire du Chili, de la dictature répressive des années 1970 au retour d’une démocratie plombée par l’héritage politique et économique de Pinochet… Condor, c’est surtout une histoire d’amour entre Gabriela, jeune vidéaste mapuche qui porte l’héritage mystique de son peuple, et Esteban, avocat spécialisé dans les causes perdues, portant comme une croix d’être issu d’une grande famille à la fortune controversée…

 

 

Pierre Lemaître, Trois jours et une vie


« À la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s’abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt. Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir. Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien… » P.L. Le nouveau roman de Pierre Lemaitre, Goncourt 2013.


Auteur de 6 romans (Robe de mariée, Alex, Sacrifices…), tous couronnés par de nombreux prix littéraires, nationaux et internationaux, Pierre Lemaitre a obtenu en 2013 le prix Goncourt pour Au revoir là-haut, immense succès critique et public.

 

 

Philippe Djian, Dispersez-vous

 

Tout commence alors que Myriam est encore adolescente. Extrêmement introvertie, elle vit chez son père qui l’a élevée seul. La mort de leur voisine fait débarquer dans le quartier un homme d’une quarantaine d’années, Yann, qui très vite devient son premier amant. Peu après, les voici mariés et Myriam se libère de ses inhibitions de jeune fille. Elle accouche d’une petite Caroline, sans éprouver aucun sentiment maternel. Et quand son frère et sa mère réapparaissent dans sa vie pour se disputer l’héritage paternel, Myriam tranche la question en incendiant la maison de son enfance. Drogue, amants, maîtresses, confusion des sentiments. Ce roman, chronique d’une émancipation borderline, raconte une vie hors des codes, entièrement construite à la faveur de rencontres. On croit tout savoir de Myriam, mais peut-être nous a-t-on caché l’essentiel ?

 


Erik Orsenna, L'origine de nos amours 

 

Un père et son fils se rapprochent à l’occasion de leur divorce respectif et se demandent ensemble d’où vient la malédiction familiale qui condamne toutes leurs relations amoureuses à se solder par un échec. Ce questionnement les amène à évoquer la vie de leur aïeul, parti tenter sa chance à Cuba, et qui mena une existence extrêmement romanesque.