medias

Sélène : une agence littéraire pour les auteurs francophones Young Adult

Clément Solym - 18.11.2016

Edition - Société - agent littéraire Sélène - littérature Young Adult - auteurs francophones jeunesse


ENTRETIEN – Début septembre s’est ouverte l’agence Sélène, tournée autour de la littérature Young Adult, et plus spécifiquement des auteurs français. Leur objectif, faire émerger dans l’ensemble de la production, les écrivain.e.s francophones, à travers deux approches : une agence littéraire et de communication.

 

 

 

Au départ, trois jeunes femmes se sont lancées dans l’aventure – toutes issues du monde de la communication, et du numérique, avec une connaissance propre. Mettant à disposition des auteur.e.s des stratégies axées sur les réseaux sociaux, Sélène travaille avant tout à rapprocher les auteurs des lecteurs. 

 

Mais elle se tourne également vers les éditeurs pour inventer des solutions de promotion. Un double regard que les fondatrices détaillent auprès de ActuaLitté.

 

 

ActuaLitté : Pourquoi la création de cette agence, quel fut le déclencheur ?

 

Sélène : Le point de départ de cette aventure, c’est une histoire, son titre est Babel et son auteur est l’une de nous : Aude. Aude a écrit une histoire qui lui tenait à cœur, s’est investie à 2000 % dedans et l’a fait lire à ses amis et ses proches. Babel leur a plu, grâce à ses personnages, son univers et ses intrigues.


Elle a donc décidé de tenter le grand saut et s’est tournée vers plusieurs maisons d’édition pour leur proposer son travail.


Autant dire que chercher à faire publier son texte est une version littéraire du parcours du combattant. Entre les comités de lecture débordés, la part un peu trop belle donnée aux traductions souvent anglo-saxonnes et les commandes des maisons d’édition…

 

C’est donc d’une frustration qu’est née l’idée de Sélène. Donner leur chance aux auteurs francophones en prouvant que leur manuscrit plaît et qu’il pourra avoir du succès, car il a déjà été testé auprès de son lectorat cible. Autrement dit, arriver avec des preuves tangibles devant l’éditeur.


ActuaLitté : La création Littérature jeunesse française nécessite des agents spécifiques ?

 

Sélène : Selon nous, le Young Adult est un genre à part un peu fourre-tout qui s’identifie surtout par son lectorat. Ce dernier est jeune, connecté et sensible à la pop culture. Il boude les médias papier et s’informe sur la toile. C’est une catégorie un brin autodidacte qui est particulièrement impactée par les tendances et l’innovation. C’est un lectorat qui a des codes changeants et une manière bien à lui d’échanger et de faire circuler information.

 

Il faut donc sortir des schémas établis pour les atteindre. Selon nous, il faut donc des agents à part pour un genre à part.

ActuaLitté : Comment travaillez-vous à la création de votre communauté – et sa qualification ?

 

Sélène : Nous utilisons les réseaux sociaux pour toucher le lectorat Young Adult qui est particulièrement présent sur ses plateformes. Nous avons des comptes Facebook, Twitter et Instagram sur lesquels nous communiquons sur notre projet et nos valeurs.

 

Nous voulons faire de notre communauté un outil qui permettra à nos auteurs d’être publiés. Suivre Sélène c’est aussi participer à son aventure, car notre communauté est active. Elle participe, donne son avis et prend parti.

ActuaLitté : Comment allez-vous structurer cette double casquette, agence et communicant ?

 

Sélène : Pour nous, cela équivaut à se trouver en début et en fin de la chaîne de production d’un livre, c’est donc une véritable opportunité. Bien que nous envisagions ces deux activités également de façon indépendante.

 

Par ailleurs, l’aspect communicant de notre travail se retrouve dans nos deux activités, et en particulier l’aspect digital. Nous souhaitons nous imposer comme des spécialistes de la communication digitale dans le domaine de la littérature Young Adult.

ActuaLitté : Quelles sont les premières réactions, tant d’auteurs que d’éditeurs, que vous avez reçues ?

 

Sélène : Nous avons été bien accueillies. Notre projet suscite de la curiosité et de l’intérêt. Nous avons déjà reçu des manuscrits et des demandes d’informations de certaines maisons d’édition. Par ailleurs, nous sommes actuellement en train de monter des partenariats avec des communautés de lecteurs.