Semaine des Librairies Indépendantes au Royaume-Uni : un bilan mitigé

Clément Solym - 09.07.2012

Edition - Librairies - librairie indépendante - semaine - fête


Du 30 juin au 7 juillet 2012, c'était la Semaine des Libraires indépendants au Royaume-Uni. Un événement qui remet la cause de ce marché en ligne de mire autant qu'un moyen de partager ses découvertes et ses endroits préférés. « Chantez fort et chantez-le fièrement ! Où est votre librairie indé préférée ? », clame-t-on un peu partout.

 

 

Bookstore

 

 

C'est le moment de revenir sur le bilan de l'année 2011 et de voir se confirmer le sort des librairies indépendantes. Les pressions sur les « bookstores » ne montrent aucun signe d'amélioration - plus de 200 d'entre elles ont fermé leurs portes depuis 2009 n'en laissant que 1094 toujours en activité cette année au Royaume-Uni. La célébration annuelle de la semaine des libraires indépendants a vu une série d'initiatives à travers le pays, avec l'organisation d'un festival d'écrivains de fiction criminelle à la Goldsboro Books de Londres jusqu'à l'apparition d'auteurs à succès, dont Ian Rankin, Susan Hill et Joanne Harris.

 

The Guardian a décidé de contribuer à la promotion des librairies en mettant en ligne un article ainsi que les témoignages d'écrivains sur leur librairie de quartier préférée et incitant les lecteurs à présenter un avis sur leurs coups de coeur. Une carte interactive des meilleures librairies du Royaume-Uni est ainsi mise en ligne, en association avec National Book Tokens. Que seraient les rues de Londres sans librairie ?

 

Claire Tomalin tient à souligner l'apport éducatif et culturel que ces structures offrent : « Quand j'étais enfant, ma bibliothèque et ma librairie locale m'ont donné une excellente éducation », tandis que Michael Frayn souhaite dépoussiérer les clichés : « Nos libraires connaissent tout le monde dans le quartier, tous ceux qui viennent ou non à la boutique, tout respire non pas la poussière ni l'ennui, mais la vie et la curiosité ». Quant à sa librairie préférée, Peters James dévoile : « C'est l'un de ces magasins où vous ne pouvez pas sortir sans acheter quelque chose ; le personnel est très compétent. Les indépendants ont besoin de se distinguer des supermarchés et des ventes en ligne par le biais de la vente directe et humaine ».

 

« J'aime être en mesure de me promener parmi une gamme fabuleuse et éclectique de nouveaux et anciens livres. Je vous exhorte tous à soutenir votre librairie locale - les races rares ont besoin d'être constamment nourries », déclare Michael Marshall.

 

 

Indépendant, mon ami, qui es-tu ?

 

 

Outre cette célébration, des organismes, comme The Booksellers Association a décidé de monter une étude afin de dénicher la clé du succès pour les librairies indépendantes. Elle est bien simple : mélanger livre, thé et café permet une hausse réelle des ventes.

 

Les chiffres sont sortis et montrent que des librairies avec salon de thé ou cafés sont susceptibles d'avoir des ventes plus élevées que celles sans. Les chiffres sont fondés sur une enquête de 40 membres de Book Association et révèlent que les librairies avec des activités annexes ont vu une croissance de 3 % en chiffre d'affaires global en 2011, tandis que ceux qui n'ont pratiqué que leur activité principale ont connu une baisse des ventes de 5,2 %. Ces librairies avec cafés et salons de thé ont également connu une hausse de 2 % dans leurs ventes de livres l'an dernier, en comparaison aux autres qui ont eu une diminution des ventes de livres de 4 %. 

 

Meryl Halls, chef des services d'adhésion à la Book Association, a déclaré: « La semaine des libraires indépendants permet d'encourager les gens à se rendre dans leur librairie de quartier et à se lier à l'agréable activité qui se passe là-bas »« Les librairies sont des centres sociaux et culturels qui fournissent beaucoup plus à la communauté que de simples livres, et en tant que telle elles méritent et nécessitent une mesure forte pour préserver leur rôle unique dans la vie britannique. »

 

Une étude des membres de Book Association a entre-temps montré que parmi les 73 librairies fermées l'année dernière, portant le total des librairies à 1094, les librairies pour enfants connaissent de meilleurs résultats sur le marché, sans aucune fermeture. Tim Godfray a déclaré: « Alors que 2011 a vu une réduction continue des librairies, aucune librairie pour enfant n'a fermé durant l'année. 73 librairies indépendantes ont fermé leur porte en 2011 contre 36 ouvertures — toutes les ouvertures étaient dans la seconde moitié de l'année (Juillet-Décembre). »

 

Un marché encore fragile, qui doit exploiter sans aucun doute de nouvelles voies pour maintenir la tête hors de l'eau et encore faire partie de nos paysages historiques.

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.