Sensibilisation des lycéens parisiens aux dangers du cannabis

Clément Solym - 03.12.2009

Edition - Société - consommation - cannabis - sensibilisation


Durant une semaine, une grande opération de sensibilisation aux risques liés à la consommation régulière du cannabis est menée auprès des jeunes parisiens. Il s’agit de changer l’image que garde ce produit chez les jeunes. Sa consommation s’est banalisée au point que plus de 50 % des Parisiens en ont déjà pris.

La préfecture de police de Paris a souhaité faire un geste fort durant une semaine pour montrer qu’elle ne restait pas dans l’inaction face à des groupes de pression qui tentent de faire valoir l’intérêt d’une légalisation de la consommation du cannabis. C’est ainsi que chaque 18 juin, une manifestation se réunit à Paris sous le titre d’ « appel du 18 joint ».

Ce type d’opération ne peut plus être permis, selon la préfecture de police. Il n’est pas possible de laisser ainsi des groupes d’individus faire publiquement la promotion de la consommation d’un produit interdit sur le sol français.

L’initiative de cette semaine de prévention se fait en partenariat entre la préfecture, le parquet, le rectorat et la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT). Une première réunion d’information s’est tenue à la Sorbonne hier mercredi.

Cinq cents personnes sont venues entendre notamment les propos du docteur Jean Constentin qui est venu expliquer que le cannabis vendu actuellement en France s’avère huit fois plus puissant qu’il y a trente ans. Grâce aux manipulations génétiques, on a réussi à le rendre de plus en plus agressif. Et l’on observe ainsi des cancers liés à sa consommation chez de très jeunes gens.