Séparation déchirante pour Le Monde et La Procure : vente signée

Clément Solym - 24.12.2008

Edition - Economie - Procure - librairie - Monde


Voilà des mois et des mois que cela doit se faire, et c'est à la veille de Noël que la librairie religieuse La Procure est finalement et définitivement cédée aux divers acteurs de l'édition qui la convoitaient : Bayard Presse, Media Participation ainsi que Le Cerf, le Comité Français de Radio Télévision (CFRT) et le groupe Eyrolles. Du beau linge, pour la couche de bébé...

Alors que les transactions devaient être réglées en novembre, nous apprenions de source officieuse que le coût de la transaction continuait de refroidir certains acteurs. Le Monde demandait en effet 3,5 millions € pour conclure la vente et certains échos que nous en avions eus trouvaient cette somme quelque peu excessive...

Tout en conservant donc « son identité propre », la librairie de 80 salariés va connaître une phase de consolidation et se développer. Pour Jean-François Rod, actuel futur ex-dirigeant, c'est une bonne nouvelle « car les nouveaux actionnaires connaissent bien nos métiers et nos valeurs. Ils ne sont pas là seulement pour sauver les meubles, mais pour développer l'entreprise, en particulier dans la vente en ligne ».

Aucun licenciement n'est non plus à déplorer, et La Procure conservera son titre de plus grande librairie religieuse d'Europe, travaillant avec près de 25 établissements tout autant spécialisés, que ce soit en France, en Suisse ou à Rome. Dans un communiqué, le journal Le Monde se réjouit : « L'arrivée de nouveaux partenaires professionnels devrait conforter son développement futur, en particulier en matière de vente par correspondance et de librairie en ligne. »