Sérieux déficit financier pour le centre culturel français de Sarajevo

Clément Solym - 18.11.2008

Edition - Société - centre - culturel - Sarajevo


Voilà bientôt quinze ans, l'État français finançait la construction d'un centre culturel à Sarajevo, et aujourd'hui, assure encore 45 % des besoins du centre André Malraux. Et alors que l'anniversaire se profile, de mauvaises nouvelles pointent avec lui : des difficultés financières sérieuses menacent son avenir.

Prodiguant des cours d'espagnol, d'italien et de français pour les enfants, le centre a cependant « perdu ces deux dernières années près de 100 000 euros d’argent public. Depuis, nous sommes entravés dans notre développement. Si ce déséquilibre persiste, nous coulerons. Or, notre stratégie est plutôt de tenir. C’est la raison pour laquelle nous cherchons à renforcer nos partenariats privés », explique Francis Bueb, fondateur et directeur.

Selon Livres Hebdo, plusieurs auteurs ont déjà témoigné de leur soutien, et un appel solidaire a été lancé, pour que 200.000 € soient trouvés et assurent le financement de l'année 2009. Les 22 employés du centre ont pu être rémunérés ce mois-ci par des subventions privées. Pour tout don, déductible de ses impôts, on peut s'adresser à :

Association Paris-Sarajevo-Europe,
26, rue de Saintonge, 75003 Paris.
01 48 87 21 61 - psarajevo@wanadoo.fr.