Service du Document et des Échanges : partenaire des bibliothèques de Paris

La rédaction - 16.11.2016

Edition - Bibliothèques - Service du Document et des Échanges - bibliothèques parisiennes - Violaine Carrique veille documentaire


Le pôle Fontaine O Livres a instauré depuis cinq années des relations privilégiées entre les éditeurs de son réseau et le Service du Document et des Échanges. À ce titre, 1500 ouvrages ont alors profité d’une meilleure visibilité, et plus de 500 d’entre eux ont été ainsi choisis. 

 

Propos recueillis par Fontaine O Livres

 

Paris Public Library - YA Room

John Bliberg, CC BY 2.0

 

 

Pour mieux connaître le fonctionnement de ce service, désormais incontournable pour l’édition indépendante, nous avons rencontré Violaine Carrique responsable Veille documentaire – imprimés adultes et lecture numérique, Service du Document et des Echanges – Bureau des bibliothèques et de la lecture.

 

Quel est le rôle du SDE (Service du Document et des Échanges des bibliothèques parisiennes) ?

 

Le SDE est un service central prestataire pour les bibliothèques de prêt. À l’origine l’objectif était de fournir un service de commandes groupées de livres afin de décharger les bibliothèques de cette mission qui consiste à gérer l’acquisition des documents, du choix des livres jusqu’à leur réception. C’est toujours sa principale mission aujourd’hui.

 

Le SDE abrite également la Réserve centrale, qui fournit aux usagers des bibliothèques des titres sur demande. Son travail consiste aussi à valoriser les collections des bibliothèques en proposant des sélections thématiques et des coups de cœur sur le nouveau portail des bibliothèques, grâce au travail des collectifs de veille.

 

Enfin, le SDE coordonne les actions liées au développement de la lecture numérique au sein du réseau des bibliothèques (bibliothèque numérique, service d’autoformation à distance, gestion du parc de tablettes et de liseuses).

 

De quelle structure dépend ce service ?

 

Le SDE dépend du Bureau des bibliothèques et de la lecture qui est un service de la Direction des affaires culturelles.

 

Quels sont les services fournis par le SDE ?

 

Parmi les principaux services proposés, on peut souligner :


 La veille documentaire.
 Le catalogage, qui traite les notices bibliographiques et entretient la base de données.
 Le service des commandes qui traite les commandes groupées pour toutes les bibliothèques. Ce service n’est pas obligatoire, les bibliothèques ne sont pas obligées d’y faire appel.
 Le service des ateliers et de la logistique qui se charge de réceptionner et faire relier les nouveautés, puis de les répartir et de les distribuer en bibliothèque. Ce service achemine également les livres de la réserve centrale.
 La Réserve centrale : les usagers peuvent réserver des livres de la Réserve centrale, depuis le portail des bibliothèques, et les faire acheminer à leur bibliothèque de quartier. Il s’agit souvent de titres non présents dans les bibliothèques de prêt.


En effet, la Réserve centrale est chargée de collecter, selon des critères établis, les ouvrages provenant du désherbage des collections adultes et discothèques des établissements de prêt du réseau parisien. Suivant l’état matériel de ces documents et selon leur pertinence intellectuelle, ou bien elle les intègre dans ses collections et les met à la disposition des usagers des bibliothèques, ou bien elle les propose, via l’Adel à des associations demandeuses.


 Les prêts de livres numériques à distance (public +16 ans), la gestion du parc de tablettes (adulte et jeunesse) et du parc de liseuses (prêtées en bibliothèque). Pour les livres jeunesse : des tablettes pour la lecture numérique destinées aux enfants. Le SDE propose également des formations pour ses collaborateurs dans ses domaines d’expertise (numérique, catalogage, veille documentaire).

 

Comment fonctionnent les collectifs de veille ?

 

Ils sont composés de bibliothécaires qui travaillent dans des établissements. Ils s’inscrivent à l’année et choisissent un domaine (exemple « Vie pratique »). Ils se déplacent une ou deux fois par mois, selon le domaine, pour se réunir dans les locaux du SDE afin de se concerter, débattre, choisir et établir les listes finales de livres pour les commandes groupées.

 

Comment se font les choix des livres commandés par le SDE ?

 

Il est important de souligner que ce sont les collectifs de veille qui se réunissent en comité de lecture qui font le choix des livres, ce ne sont pas les équipes du SDE. Le SDE ne choisit pas lui-même les titres, mais coordonne l’action des collectifs et assure une veille systématique sur les publications de livres.

Il existe à Paris 61 bibliothèques de prêt. Les bibliothèques sont autonomes en ce qui concerne leurs acquisitions et leurs budgets. Elles peuvent commander auprès du SDE sur les listes proposées régulièrement (1 à 4 fois par mois selon le type de liste), mais elles peuvent également acheter directement des livres aux libraires (titulaires du marché public). Dans ce cas les bibliothèques peuvent juste lui demander de faire le catalogage. À chaque étape de leur fonctionnement, les bibliothèques sont libres de leurs choix documentaires, le SDE n’impose rien.

 

Les membres des collectifs ont-ils accès physiquement aux livres qu’ils souhaitent commander ou bien se contentent-ils de choisir sur un catalogue ?

 

Le fait que les personnes, dans un collectif, aient en mains l’objet livre influence et facilite grandement le choix dans une sélection. Les livres qui sont présentés sur place et auxquels les collectifs ont accès sont retenus plus facilement. Environ 30 % des livres examinés par les collectifs sont sur place et peuvent être vus concrètement. Le reste est sous forme de notice bibliographique, consultable dans la base de données interne.

 

Environ 250 titres adultes sont ainsi sélectionnés tous les quinze jours et mis sur les « listes normales » tandis qu’une soixantaine est mise sur les « listes rapides ». Le « circuit rapide » est, quant à lui, mis en place pour répondre à la demande d’ouvrages très attendus par le public. Notamment pour s’adapter et répondre à un événement ou à une thématique précise.

 

Combien de livres sont commandés chaque année ?

 

En 2015, par exemple, 82.000 exemplaires ont été commandés dans les sections adultes. Cela correspond à 6.131 titres.