Seth Godin : la gratuité n'est pas un vilain mot

Clément Solym - 13.03.2012

Edition - Société - auto-édition - Seth Godin - gratuité


Pour Seth Godin, faire parler de son travail, quel que soit le moyen, revient sur le concept de gratuité de la création : une nécessité, de nos jours.

 

« Il est essentiel que les artistes gagnent leur vie, et c'est ce que je leur souhaite. Je pense, cependant, qu'il ne faut pas confondre le " droit " de faire quelque chose avec le concept de droit acquis à la naissance, avec l'espoir que le marché insistera systématiquement pour vous payer à créer quelque chose à laquelle il portera attention. Ce n'est plus possible, plus maintenant ».

  

 

On ne peut s'empêcher de penser à la série Les autres gens. Ce feuilleton présente la particularité d'être écrit par des auteurs différents à chaque nouvel épisode (dans la lignée du Décalogue, mais à plus grande échelle). Il en ressort que l'histoire en devient plus riche. Ecrite à mains multiples et supervisée par Thomas Cadène, la série développe un supplément d'âme à chaque nouvelle mise à jour. Aujourd'hui, cinq tomes sont déjà édités chez Dupuis (à retrouver sur notre librairie en ligne).

 

Le nouveau terrain du débat

 

Thomas Cadène est donc passé par ce mode de présentation de son oeuvre (colossale). Mais la suite de son aventure (la publication imprimée) prouve que son aventure ne s'arrête pas à la diffusion sur Internet, mêlant gratuité et abonnement pour se procurer les archives. Ce fut une étape, décisive, qui a mené à des développements satisfaisants, comme il l'explique lui-même sur son site, à l'occasion des deux ans des Autres gens.

« On nous expliquait que tu (NdR : toi, lecteur) refuserais de payer, que seul le commerce des mugs et des tisheurtes à l'effigie de Mathilde nue et/ou la pub pour des voitures de luxe de belles images pour saloper notre belle page d'accueil pouvaient financer la création en ligne, que faire payer c'était méchant, que "ça ne marchera jamais", que nous étions trop ceci ou trop cela, tout ça tout ça ad nauseam... On nous disait ces choses et nous, nous avions l'inconscience charmante et un peu têtue de ceux qui créent des trucs sur une intuition un peu dingue. »

«  (...) Et si nous avons souvent déploré qu'on parle de nous plus pour notre modèle économique original que pour la création, les lecteurs nous rappellent que la création, ils la lisent. S'ils ne sont pas contents ils n'hésitent pas à nous le faire savoir à coups de boules ou, plus souvent, de commentaires dans le forum, sur twitter ou sur Facebook. »


Réaction collective

 

 Au début 2011, une initiative d'un autre genre avait conduit des auteurs de bandes dessinées à se réunir en un collectif, 8comix, proposant des BDs originales, planche par planche, sur le site 8comix. Ainsi, Fabien Velhmann (L'île aux 100 000 morts), Cyril Pedrosa (Portugal), Jérome Jouvray (Le fond des choses) ou encore Efix (Anarchie dans la colle) ont pu présenter dans leur intégralité et gratuitement leurs BDs au public via le site. Certaines ne sont plus disponibles aujourd'hui, comme celles de Portugal, que Dargaux propose de retrouver sur la plateforme Iznéo.

 

Proposer gratuitement des oeuvres originales, créatives, c'est possible et même recommandé. Si Seth Godin estime que solliciter ses fans pour financer sa création est risqué (voir notre actualitté), des contre-exemples existent. Enfin, des initiatives telles que 8comix sont louables dans le sens où même si elle ne finance pas directement la création artistique, elle engendrera toujours un flux de visites, des comptes-rendus, des appréciations, des discussions... On peut y voir une autre façon de faire sa promotion, ou bien une tentative de marquer son désaccord sur les contrats et droits d'auteurs.

 

Chacun ses armes !




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.