Seuil : la cour d'appel de Paris déboute les anciens actionnaires

Clément Solym - 17.06.2009

Edition - Justice - seuil - cour - paris


La cour d'appel de Paris a hier confirmé la décision du jugement rendu le 28 août 2007 en première instance et qui envoyait dans les roses treize anciens actionnaires de SPS, qui avaient porté plainte pour dol.

Dol... De fait, ces derniers estimaient que le rachat de leurs parts effectué par La Martinière en 2005 s'était déroulé avec quelques zones d'ombre et ils estimaient clairement avoir été lésés par Claude Cherki, ancien PDG de Seuil, ainsi que Isabelle Bardet, Edmond Blanc et Françoise Peyrot, administrateurs SPS.

Ces derniers auraient mis en place une manoeuvre frauduleuse avant la cession des parts qui aurait largement tourné en défaveur des actionnaires de SPS.

Mais les voilà déboutés dans cette affaire et l'avocat de la défense de renchérir : « Aucune dissimulation, aucune tromperie ni volonté de nuire n’a été démontrée », explique-t-il à LivresHebdo. Mais non seulement ils pourront s'asseoir sur les 3,4 millions € demandés, mais en plus, la cour estime que leur action était mal fondée et ils écoperont donc d'une amende de 10.000 € à verser aux administrateurs SPS.

Mauvaise fin de journée...