Seul Gallimard reste en lice pour racheter Flammarion

Clément Solym - 22.05.2012

Edition - Economie - editions Gallimard - groupe Flammarion - RCS MediaGroup


Rien de très étonnant, et cela vous arrachera tout juste un sourire : Gallimard est donc le dernier des candidats pour la reprise des éditions Flammarion, détenues par RCS MediaGroup. Nos confrères des Echos annoncent que selon leurs sources, la maison située rue Gaston Gallimard fait désormais la course toute seule.

 

Ainsi donc, Albin-Michel et Chequers Capital, qui avaient fait cause commune pour le rachat du groupe d'édition ont décidé de ne pas réévaluer leur offre une nouvelle fois. Manifestement, RCS MediaGroup était plus gourmand que prévu. C'est qu'en effet, le 14 mai dernier, les offres présentées n'étaient pas parvenues à convaincre le vendeur, et c'est probablement ce vendredi que le conseil d'administration tranchera définitivement.

 

Antoine Gallimard

 

 

De son côté, la maison Gallimard aurait donc allongé son offre de rachat, pour se rapprocher des 300 millions € demandés par RCS. Si bien évidemment, aucun des deux candidats n'a dévoilé le montant de son offre, il semblerait que RCS ait malgré tout accepté de réviser ses attentes, et la vente de Flammarion serait alors passée à 250 millions €.

 

Albin Michel avait tout d'abord pris pour partenaire Actes Sud, puis s'en était séparé, estimant qu'il était plus simple de mener une offre tout seul. 

 

N'oublions pas non plus que la vente de Flammarion pour RCS rime avec tentative de désendettement et le groupe attendait bien 300 millions $, originellement, de cette vente. D'ailleurs, quand en avril dernier, on comptait encore cinq repreneurs, RCS avait assuré que la vente pourrait tout à fait ne pas se faire, s'il estimait que les offres des candidats n'étaient pas à la hauteur de ses attentes.

 

En 2000, RCS avait acquis Flammarion pour 160 millions €… contre Gallimard, qui s'était porté acquéreur.

 

mise à jour 18h50 :


Dans un communiqué de presse, cité par l'AFP, Albin Michel avoue avoir renoncé.

 

« Considérant la qualité de Flammarion et de ses équipes, Albin Michel s'est fortement impliqué depuis plus de deux mois dans le processus d'acquisition de ce groupe. Ceci l'a conduit à déposer le 2 mai dernier une offre de rachat. »

 

Cependant, les négociations avec RCS MediGroup ont épuisé - et passablement découragé - tout le monde. « Au regard de nos derniers échanges avec Mediobanca, conseil du Groupe RCS, force nous est de constater que les attentes de celui-ci sont trop éloignées de ce que nous estimons être la valeur économique du groupe Flammarion. En conséquence, Albin Michel a décidé lundi 21 mai d'interrompre ses négociations avec Mediobanca. » 





Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.