Seule la moitié des éditeurs se prépare au numérique

Clément Solym - 22.04.2009

Edition - Société - moitié - éditeurs - préparer


Réalisé durant la Foire du Livre de Londres, un nouveau sondage portant sur les éditeurs et le numérique a été dévoilé au public. On hésite encore sur l'interprétation... On se souviendra que peu avant la Foire de Francfort, une étude avait rapporté que pour 2018, 40 % des éditeurs voyaient l'ebook dépasser le papier. Mais surtout, 70 % d'entre les sondés - 1000, issus de trente pays - affirmaient être prêts à affronter cette transition.

Il semble que le temps soit plus morose aujourd'hui, puisque sur les 200 éditeurs interrogés, 53 % seulement ont mis en place des plans concrets pour faire face au numérique, tandis que 43 % n'ont pris aucune disposition. Les 4 % restant ne savent tout bonnement pas. Cependant, point positif, parce qu'il en faut, 42 % affirment qu'ils vont accroître de façon significative leur catalogue de parution numérique pour les 5 prochaines années.

Cela ne concerne bien sûr que les titres récents, puisque 42 % des éditeurs estiment qu'ils délaisseront les titres anciens, bien moins prioritaires.

Rodney Elder, le directeur développement des affaires pour le cabinet ISB BookMaster estime que le problème principal reste de savoir comment faire de l'argent avec le numérique. Estimant qu'il n'existe pas de compréhension claire du marché, il voit que les éditeurs hésitent à se lancer.

Pourtant, le chiffre ne manque pas d'étonner, attestant que les mentalités n'ont pas changé, ni assez rapidement évolué. « Je suppose que cela vient de la taille et des ressources disponibles », considère Kerr McRae, directeur des opérations chez Headlines. Il note cependant que prendre ses dispositions serait assez judicieux.

Mark Smith, PDG de Quercus, abonde en ce sens : « Tout le monde réalise qu'il est essentiel de se faire une place dans l'univers numérique. » Car si vous ne le faites pas, quelqu'un d'autre le fera à votre place...