Sexe, drogue : les mémoires d'une stagiaire de JFK

Clément Solym - 07.02.2012

Edition - International - Mimi Alford - JFK - Mémoires


Mimi Alford, stagiaire à la Maison Blanche en 1962, vient de publier ses mémoires. Elle a entretenu une liaison avec le président pendant plusieurs mois. Le titre de l'ouvrage est Il était une fois un secret, mon aventure avec le président JKF et ses conséquences. Mimi Alford est aujourd'hui âgée de 69 ans et pour la première fois raconte en détail les moments les plus intimes de sa liaison avec John Fitzgerald Kennedy.

 

Le New York Post s'est procuré en exclusivité l'ouvrage et révèle les passages les plus croustillants. Au programme, sexe, drogue mais a priori pas de rock'n roll, plutôt du jazz à vrai dire.

 

En 1962, mimi Alford entame son stage au service de presse de la Maison Blanche. Elle a 19 ans et seulement quatre jours après son arrivée, le président, qu'elle a rencontré, l'invite pour prendre un bain dans sa piscine.

 

 

 

S'ensuit une soirée, après le travail, qui finira dans la chambre de Mrs Kennedy. Elle rapporte le dialogue : « l'as-tu déjà fait ? », « non », « es-tu d'accord ? » « oui ». Alors qu'elle est encore sous le choc, elle vient de perdre sa virginité avec l'homme le plus puissant de la planète, il lui propose tout naturellement de manger quelque chose et la fait ramener chez elle.

 

« Le fait d'être désirée par l'homme le plus célèbre et puissant en Amérique a seulement amplifié mes sentiments, toute résistance était hors de question. C'est pourquoi je n'ai pas dit non au président. C'est la meilleure réponse que je puisse donner » écrit-elle.

 

L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais pas du tout, ils partagent ensemble de nombreux moments quand Jackie Kennedy n'est pas présente. Ils parlent de musique, il aime Tony Bennett et Franck Sinatra, mais jamais ne s'embrassent. Mimi Alford ne laisse passer aucun détail même les plus sombres.

 

Comme le jour où il lui met du poppers sous le nez et l'invite à essayer, alors qu'elle ne le souhaite pas particulièrement, il lui demande même de « s'occuper » d'un assistant. « C'était un défi, lui faire une fellation. Je ne pense pas que le président pensait que je le ferais, j'ai honte de dire que je l'ai fait. Le président nous a regardés en silence » écrit-elle.

 

L'historien Robert Dallek avait révélé l'histoire en 2003, l'un des journalistes proches de JFK a lui aussi confirmé et indiqué qu'elle n'était pas la seule.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.