SGDL : les legs des auteurs financent la création contemporaine

Antoine Oury - 02.11.2015

Edition - Les maisons - Stéphan Lévy-Kuentz - Julien Bosc auteurs - SGDL Bourses de création


La Société des Gens de Lettres, SGDL, annonce l'attribution de deux bourses de créations aux auteurs Stéphan Lévy-Kuentz et Julien Bosc, grâce à des legs d'auteurs. La bourse Sarane Alexandrian, dotée de 10.000 € porte le nom de l'écrivain, essayiste et critique d'art affilié au mouvement surréaliste, décédé en 2009, quand la bourse Gina Chenouard, dotée de 5000 €, est l'héritage laissé par la poétesse décédée en 2010.

 

La SGDL (Société des Gens de Lettres de France)

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

En effectuant un legs à la SGDL, Sarane Alexandrian souhaitait promouvoir et encourager l'avant-garde littéraire, « qui n'est pas un refus de la tradition, mais le recours à une tradition perdue ou incomprise capable de stimuler les recherches d'avenir et de leur assurer une continuité avec les audaces du passé ». Les legs effectués à la SGDL par Alexandrian et Gina Chenouard permettront, eux aussi, de « stimuler les recherches d'avenir ».

 

Deux auteurs ont ainsi été choisis pour bénéficier des bourses de création :

 

Stéphan Lévy-Kuentz a publié de nombreux ouvrages – romans, nouvelles, prose poétique ainsi que des essais sur l’art, notamment sur la photographie contemporaine : Femmes de plâtre (sur Romain Slocombe), La Musardine, 2005 ; Du même auteur, Motifs/Serpent à plumes, 2008 ; Pascin, La Différence, 2009 ; Sur le football, Léo Scheer, 2012 ; La Nuit Scoptophile, Dumerchez, finaliste Prix Sade 2013) ; L’Indésiré, Dumerchez (Prix Rive Gauche à Paris 2015). 

 

Lauréat de la Fondation Laurent-Vibert de Lourmarin, il a été coordinateur de la Biennale Internationale du Film sur l’Art (BIFA) au Centre Pompidou, créé et dirigé L’Attrape corps, la collection d’essais de La Musardine. Scénariste, Stéphan Lévy-Kuentz a signé une dizaine de documentaires pour les musées nationaux, dont Salvador Dali, génie tragi-comique (FILAF d’Argent 2013). Il vit et travaille à Paris.

 

Né en 1964, Julien Bosc est diplômé de l’EHESS en anthropologie sociale. Après avoir mené des recherches en Afrique sur l’art lobi du Burkina Faso, il conçoit l’espace consacré à cet art pour les collections permanentes du musée du Quai Branly. Il a été auteur et metteur en scène de théâtre avant de se consacrer, à partir de 1989, totalement à l’écriture. Il a notamment publié : Pas, Éditions Unes, 1999 ; Je n’ai pas le droit d’en parler, Atelier la Feugraie, 2008 ; Maman est morte, Rehauts, 2012 ; Tout est tombé dans la mer, Approches-éditions, 2014 ; De la poussière sur vos cils, La tête à l’envers éditions, 2015 ; La Coupée, éditions Potentille, 2016 (à paraître). 

 

En 2013, Julien Bosc a créé une maison d’édition, Le phare du Cousseix, dédiée à la poésie contemporaine. Il partage son temps entre Paris et la Creuse.

 

Les bourses de création Sarane Alexandrian et Gina Chenouard seront décernées le 26 novembre prochain à l'Hôtel de Massa.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.