Sharjah : la “cité de l'édition” ouvre les marchés émiratis aux éditeurs

Antoine Oury - 08.08.2018

Edition - International - Sharjah Publishing City - Sharjah émirat arabe - Sharjah édition livre


Présentée en octobre 2017 au monde entier, la « Cité de l'édition » bâtie par la ville-émirat arabe Sharjah a pour objectif d'attirer les éditeurs étrangers et autres investisseurs, en se présentant comme une porte ouverte sur le marché arabe du livre. Un système de double autorisation vient d'être mis en place, nouvel argument pour convaincre.


Sharjah Publishing City
La Sharjah Publishing City (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


 

Un énorme bâtiment, un peu au milieu de nulle part, qui entend rassembler en un seul lieu tout ce qui est nécessaire à une maison d'édition : la Sharjah Publishing City, littéralement « cité de l'édition », représente les efforts de ce petit émirat réputé pour son attachement à la culture écrite. Les autorités ont même instauré un espace sans censure — les écrits critiques vis-à-vis de la famille de l'émir, mais aussi relatifs au sexe ou à la religion ne sont pas tolérés à Sharjah — dans les 40.000 m2 de la cité.

 

Pour attirer un peu plus de sociétés dans cette gigantesque enceinte, les autorités de la Sharjah Publishing City ont annoncé la mise en place d'un système de double autorisation, après la signature d'un accord avec le Sharjah Economic Development Department (SEDD).

 

« La nouvelle double autorisation permet à toutes les sociétés basées à Sharjah Publishing City de tirer le meilleur parti des nombreux avantages d’une implantation dans une zone franche, tels qu'une société aux propriétaires 100 % étrangers, l’exonération d'impôt ou encore le recours à une infrastructure et à des services logistiques performants », explique Ahmed Al Ameri, à la tête de la Sharjah Book Authority.

 

La double autorisation, émise à la fois par la Sharjah Publishing City et le Sharjah Economic Development Department (SEDD), ouvrira également les marchés des Émirats arabes unis aux éditeurs étrangers.

Selon les données communiquées par la Sharjah Book Authority, le marché local de l'édition s'élève à environ 170 millions $ par an.

via Leadership




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.