Sherlock Holmes condamné pour être un anti-mormon

Clément Solym - 17.08.2011

Edition - Société - sherlock - holmes - conan


Le premier roman de la saga des Sherlock Holmes, de notre très cher Sir Arthur Conan Doyle, vient d'être interdit à l' Albermarle County school en Virginie, pour son caractère « anti-mormon».

C'est un parent d'élève qui s'est plaint auprès de l'université, après avoir (re?)lu le roman que l'on avait mis au programme de son fils. Brette Stevenson y a lu entre les lignes une haine profonde de Conan Doyle envers les mormons.


« C'est une première introduction à une religion américaine inappropriée pour nos écoliers», s'est-elle exclamée. Le roman récrié : Une étude en rouge, est le premier de la série des Sherlock Holmes et met en scène les aventures de Jefferson Hope, amoureux d'une jeune mormone qu'il va tenter de « sauver» en l'enlevant à sa communauté.

Le père de la jeune femme s'enfuit avec eux et exprime son soulagement à l'idée que sa fille n'épouse pas un mormon, car « un tel mariage serait une honte et un déshonneur».

Dans l'univers manichéen de Conan Doyle, les mormons sont clairement du côté des méchants et pour ne pas trop influencer les élèves de sixième, jugés trop jeunes pour comprendre, il a été décidé qu'Une étude en rouge serait retiré du programme.

Cette nouvelle a été plutôt mal reçue par les anciens élèves de l'Albermarle County school qui avaient apprécié la lecture du roman. L'un d'eux a même affirmé qu'Une étude en rouge était « le meilleur roman qu' [il] avait[t] lu jusqu'à présent ».

Il ne reste aux élèves qu'à lire l'ouvrage censuré avec la plus stricte discrétion... (via The Guardian)