Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Signature d'un partenariat entre libraires indépendants et UNDP

Louis Mallié - 21.03.2014

Edition - Librairies - lalibrairie.com - UNDP - Renny Aupetit


Pour la première journée du Salon du livre, le stand du Centre national du livre a accueilli la rencontre entre le directeur du site lalibrairie.com Renny Aupetit et Gérard Proust, le président de l'Union nationale des diffuseurs de presse (UNDP). Rencontre symbolique, au terme de laquelle a été signé un partenariat entre les deux instances. 

 

 

Renny Aupetit (à gauche), et Gérard Proust répondant

aux questions des auditeurs de la conférence.

 

Fondé en 2010, le site lalibrairie.com se définit comme « un site mutualiste de vente de livre qui fédère actuellement 1200 "points librairies" ». Né de la Générale Librest - une structure mutualiste réunissant exclusivement des libraires indépendants -  la particularité du site est d'être une plateforme virtuelle dédiée au réseau physique des librairies. 

 

Nouvelle alternative hybride entre le web et les librairies « papier » il utilise l'avantage d'internet pour ramener les lecteurs à un lien humain avec les libraires grâce à un système ingénieux. Fort d'un catalogue de plus de 150 000 titres, le site propose d'acheminer en moins de 48h les achats au « point librairie » le plus proche de l'acheteur, qui peut alors venir le retirer. Le libraire qui reçoit l'achat touche une commission minimum de 10 %. Outre l'avantage financier, le système permet  donc de rediriger le lectorat vers les librairies indépendantes en diversifiant les acteurs de la vente par correspondance.

 

Lalibrairie.com est depuis trois ans la première société mutualiste de la profession. Un site qui face à l'avancée du numérique, répond aux attentes des consommateurs vis-à-vis des libraires indépendants. Une étude de l'Obosco (Observatoire société et consommation) montre en effet que 70 % des clients préfèrent acheter chez un indépendant que dans le commerce d'une chaîne. De plus, toujours selon la même étude, 54 % de ceux qui ne se rendent pas chez des libraires indépendants avouent ne pas y aller, faute de savoir où en trouver - problème auquel permet donc de répondre lalibraire.com.

 

Renny Aupetit voit cette mutualisation comme une victoire, citant en riant le célèbre du Cid « Nous partîmes cinq cents; mais par un prompt renfort/ Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port ». Allusion aux 1200 « points ventes ». Ce à quoi il a insisté sur le fait que lalibrairie.com n'avait pas vocation à devenir une firme centralisée : chaque libraire conserve la totalité de sa spécificité, et le site offre même à chacun d'eux la gratuité de l'accueil et une page personnalisée.

 

La signature du partenariat avec l'UNDP constitue donc une redéfinition et une diversification du réseau physique du site. Cette dernière est depuis longtemps l'interlocuteur historique entre les pouvoirs publics et les acteurs de la filière presse. À un instant de profonde remise en question du système traditionnel de diffusion par internet, la signature du partenariat permet de mêler les marchands de journaux à une structure moderne qui réinscrit au centre de sa logique les acteurs physiques. « La baisse des volumes de presse n'est pas inéluctable » a commenté Gerard Proust, réfutant l'idée que la collaboration n'était qu'un moyen de contrebalancer la baisse significative des ventes de journaux papier. Ce dernier voit l'initiative de ce partenariat d'abord comme un moyen d'offrir au lecteur un service plus complet et adapté aux nouvelles attentes.

 

Pour le site internet, la signature d'un tel partenariat signifie donc une extension considérable de son domaine d'action -  quant à l'UNDP, c'est l'occasion d'un tournant probablement régénérateur pour son mode de fonctionnement. Quoi qu'il en soit, les deux instances n'en espèrent pas moins, comptant bien accroître le nombre des 500 000 visiteurs uniques à avoir déjà visité le site.