Sihem Souid reste mise à pied

Clément Solym - 14.08.2011

Edition - Société - sihem - souid - police


L'auteure d'"Omerta dans la police", publié aux Editions Le cherche midi (notre actualitté) vient de voir sa requête en référé rejetée par le tribunal administratif de Paris.


Sihem Souid avait été exclue de la police pendant 18 mois, dont 12 avec sursis en juillet dernier par le ministère de l'Intérieur pour violation de l'obligation de réserve inhérente à la fonction de policier.

Dans le livre litigieux, l'ex-policière dénonce le racisme et l'homophobie omniprésents à la PAF d'Orly. Véritable succès en librairie l'ouvrage a moins été du goût de la hiérarchie de l'auteure.

Selon France Soir, l'avocat de Sihem Souid, Me William Bourdon avait argué que la suspension pour 6 mois du salaire de sa cliente la mettait dans une "grande précarité", alors qu'elle élève seule sa fille de 10 ans, sans aide du père. Les droits d'auteur sur le livre ne commenceront à lui être versés, toujours selon le quotidien, qu'"à partir d'avril 2012". La sanction infligée serait donc disproportionnée.

Représentante du ministère de l'Intérieur, Pascale Léglise, a de son côté estimé que l'ex-policière, avait "violé l'obligation de réserve" à laquelle elle était soumise sur un ton "polémique et outrancier".

Une procédure sur le fond est toujours en cours, dans laquelle les avocats de Sihem Souid demande l'annulation pure et simple de son exclusion temporaire. Cette dernière expliquait à Elle en décembre dernier que "son livre 'n'est pas la pour créer la polémique' mais 'pour montrer certaines dérives'".