Simon and Schuster ouvre une maison d'édition jeunesse musulmane

Antoine Oury - 26.02.2016

Edition - Les maisons - Simon and Schuster édition - livres jeunesse musulmans - foi musulmane livre


Le groupe d'édition américain Simon & Schuster annonce l'ouverture d'une filiale entièrement consacrée à la publication d'ouvrages destinés à la jeunesse musulmane. La production de Salaam Reads sera centrée sur des histoires faisant apparaître des personnages et des sujets proches de la foi musulmane : diversité ou communautarisme, l'éditeur voit en tout cas un fameux marché se profiler, et saute sur l'occasion.
 

Frankfurt Book Fair 2013

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

3,3 millions de musulmans aux États-Unis, 1,6 milliard dans le monde : Simon & Schuster a fait les comptes, et l'ouverture d'une maison dédiée s'imposait. Salaam Reads (salaam est le mot arabe pour « paix ») sera donc entièrement dédiée à des ouvrages qui présenteront des personnages de cette confession religieuse, ou aborderont des sujets relatifs à la foi musulmane.

 

Certes, il existe des maisons d'édition chrétiennes, protestantes, et autres, et Simon & Schuster ne fait que réparer un manque, et Salaam Reads publiera, pour sa première année d'activité, en 2017, au moins 9 titres, destinés aux plus petits comme aux Young Adults.

 

« Notre objectif avec Salaam Reads est de fournir des livres amusants et captivants aux enfants musulmans, mais aussi de faire en sorte que ces livres soient pertinents et divertissants pour une audience plus large, pas forcément musulmane », a souligné l'éditeur Zareen Jaffery pour l'annonce de l'ouverture de la filiale.

 

L'édition américaine, comme d'autres marchés dans le monde, est régulièrement critiquée pour son manque de diversité : Salaam Reads ne fera pas de mal, évidemment, mais on pourra aussi s'étonner d'une distinction si nette entre les « livres pour musulmans » et les autres.

 

Reste à voir si l'ouverture d'une maison dédiée, et la diffusion des livres qu'elle produira, peuvent faire changer d'avis une partie de la population américaine sur la foi musulmane : mi-2015, des parents d'élèves inscrits dans une école de Floride réclamaient encore le retrait de deux ouvrages signés Jeanette Winter, Nasreen’s Secret School et The Librarian of Basra. Motif : en évoquant la situation politique et sociale en Irak et en Afghanistan, l'auteure mettrait en avant la religion musulmane. 

 

Sauf que la confession des personnages n'était jamais évoquée dans les deux ouvrages...

(via Publishers Weekly)